Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

Neige : plus de 80% des victimes d'avalanche en sont aussi les déclencheurs

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Des journées de sensibilisation aux risques d'avalanches sont organisées en Occitanie par l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches, samedi 23 et dimanche 24 novembre. Un constat : ce sont généralement les victimes d'avalanches qui en sont à l'origine.

"80 à 90% des victimes d'avalanches sont à l'origine du détachement des plaques", selon Jean Le Corre, chargé de formation à l'ANENA
"80 à 90% des victimes d'avalanches sont à l'origine du détachement des plaques", selon Jean Le Corre, chargé de formation à l'ANENA © Maxppp - Didier Saulnier

Occitanie, France

Cela fait une semaine que la saison de ski a repris dans les Pyrénées, avec l'ouverture de la station catalane de Porté-Puymorens, d'Ordino-Arcalis en Andorre ou de Masela en Cerdagne espagnole. Les autres domaines ouvriront d'ici à début décembre. Et qui dit neige en montagne, dit danger. L'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (ANENA) a réuni 300 amateurs d'alpinisme, ce samedi 23 novembre à Toulouse, pour les sensibiliser et les former aux risques d'avalanches. 

Des avalanches très difficiles à prévoir

Entre 80 et 90% des victimes déclenchent l'avalanche qui les emporte. Bilan dressé par l'ANENA qui explique que le phénomène le plus fréquent est l'avalanche de plaque. 

Quand une plaque de neige ou de glace se détache à cause d'une surcharge, comme le passage de randonneurs, par exemple cela forme une fissure dans le manteau neigeux et une partie de ce manteau - ou parfois même tout un versant - se détache et forme une avalanche. 

Le danger, c'est que ces plaques sont difficilement repérables pour des randonneurs ou skieurs lambda, explique Jean Le Corre, chargé de formation à l'ANENA, "Une zone plaquée c'est comme un champ de mines. Vous pouvez tout à fait passer dans un champ de mines sans qu'il ne vous arrive rien. Mais si vous posez le pied sur une mine, tout explose."

"Une plaque neigeuse, c'est comme un champ de mines", explique Jean Le Corre, chargé de formation à l'ANENA.

L'association le rappelle, il est plus sécurisé de rester sur les domaines skiables, là où des équipes de pisteurs balisent les pistes et indiquent les secteurs à éviter. Elle conseille aussi de se faire accompagner par un guide pour ses excursions. Et enfin de se former aux risques d'avalanche. 

Une autre journée "_Neige et avalanche_s" est organisée à la Bourse du travail de Tarbes ce dimanche 24 novembre (prix d'entrée : 25 euros).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu