Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

Pluies dans la Manche : la récolte des carottes interrompue

-
Par , France Bleu Cotentin

La pluie qui ne cesse quasiment pas depuis la fin septembre fait tourner les exploitations maraîchères au ralenti dans la Manche.

La récolte des carottes est interrompue dans le Val de Saire en attendant que les sols soient plus secs
La récolte des carottes est interrompue dans le Val de Saire en attendant que les sols soient plus secs © Maxppp - Patrick Lefevre/BELPRESS/MAXPPP - Carrots vegetables | Légumes carottes 14/08/20

Anneville-en-Saire, France

Dans le Val de Saire, les producteurs de carottes ont dû arrêter les récoltes en ce début novembre, en attendant des jours plus sec. Pour les poireaux, les navets ou les choux, il faut passer du tracteur aux mains.  Des conditions de récolte plus compliquées donc mais qui ne nuisent pas à la qualité pour l'instant, au contraire, il y avait besoin d'eau après la sécheresse de cette année.

"Le soir on en a plein les bottes !"

Là, ça fait beaucoup d'un coup, et il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps disent les maraîchers mais pour l'instant ils peuvent s'adapter, avec des conditions de travail particulièrement compliquées explique Sylvain Legrand , président du GPLM, le groupement des producteurs de légumes de la Manche, basé à Anneville-en-Saire, dans le Val de Saire. "On ne peut pas récolter : le tracteur n'avance plus ou bien on ramasse plus de terre que de carottes, ça complique les conditions de travail pour ceux qui travaillent dans les champs c'est dur. Quand vous marchez dans de la terre et vous vous enfoncez à mi-hauteur de boue à chaque pas, le soir vous en avez plein les bottes !"

Pas de chômage technique

Pour l'instant, dit Sylvain Legrand, il n'y a pas de conséquences sur la qualité ou les prix. Ni de chômage technique : "Les producteurs ne font pas que de la carotte et peuvent récolter des poireaux ou des choux et des navets à la main. C'est fatiguant, mais il faut que ça se fasse."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu