Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

Record d'ensoleillement en juillet dans le Loiret

-
Par , France Bleu Orléans

Le soleil a brillé 351 heures en juillet 2019, c'est un record. Le précédent remontait à 1959. En revanche, si des records absolus de température ont été battus, ce mois de juillet n'a pas été le plus chaud jamais enregistré, il y avait eu 2006 et ce record-là n'est pas battu

Le soleil à l'Ile Charlemagne à Orléans
Le soleil à l'Ile Charlemagne à Orléans © Radio France - Anne Oger

Orléans, France

Avec une moyenne des températures de 28,8 degrés, le mois de juillet qui vient de s'achever a été l'un des plus chauds des trente dernières années, cela n'étonnera personne. C'est deux degrés de plus que la moyenne des normales depuis 1981. Mais le record de juillet 2006 n'a pas été battu.

Non on ne peut pas dire qu'avoir ces températures en juillet c'est normal

En revanche, le nombre d'heures d'ensoleillement a été particulièrement élevé. Le soleil a brillé 351 heures, et là c'est bien un record qui est tombé, le précédent datait de 1959, avec 348 heures. "On a fait le calcul, c'est 69% de plus que la moyenne des trente dernières années" explique Olivier Renard, le président de l'association Météo Centre, qui regroupe des météorologues amateurs de toute la région Centre Val de Loire. Elle compte 68 stations d'observation, dont trois dans le Loiret.

La dernière fois qu'on a enregistré autant de record c'était pendant les inondations de juin 2016

"La dernière fois que nos stations ont été autant sollicitées, à enregistrer des records, c'était pendant les inondations de juin 2016" se souvient Olivier Renard. "Et on a reçu beaucoup de commentaires un peu moqueurs, qui nous disaient "oui il fait chaud c'est normal c'est l'été". Mais non, plus de 40 degrés en juillet ça n'est pas normal. _On a eu sept jours avec une température maximale de plus de 30 degrés_, 28 jours à plus de 25"

Un seul vrai jour de pluie en juillet

Sur l'ensoleillement, Cyrille Duchesne, prévisionniste sur la Chaine Météo, confirme : "l'anticyclone a persisté tout au long du mois, il n'y a eu qu'un seul jour de vraie pluie en juillet". La conséquence, c'est une faible pluviométrie, seulement 13 mm de précipitations en juillet, c'est 77% de moins que les normales de saison. Et si quelques averses sont prévues à partir de mardi, elles ne permettront pas d'inverser la tendance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu