Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Record de sécheresse à La Rochelle pour les mois de mars et avril depuis 1959

-
Par , France Bleu La Rochelle

En Charente-Maritime, le sol est sec. Pendant les mois de mars et d'avril il est tombé à peine un quart de la pluie nécessaire pour irriguer les sols agricoles. A La Rochelle, c'est même du jamais vu depuis 1959, il est tombé 18 millimètres de pluie en deux mois, c'est 15% des normales.

Image d'illustration - un champ de colza à l'île d'Oléron, en face du phare de Chassiron
Image d'illustration - un champ de colza à l'île d'Oléron, en face du phare de Chassiron © Maxppp - Richard Villalon

La Rochelle a subi les mois de mars et d'avril les plus secs jamais enregistrés depuis le début des mesures météorologiques en 1959. Seulement 18 millimètres de pluie en deux mois, c'est 75% de moins que nécessaire. Résultat, les terres agricoles sont sèches et cela risque de ne pas s'améliorer avant le 10 mai. D'ici là, seules des petites ondées sont attendues en Charente-Maritime, mais pas de quoi irriguer correctement les sols. "On aura l'impression qu'il ne fait pas beau, mais en réalité on aura peu de pluie" indique Eric Berroneau le responsable du site Météo France de La Rochelle.

cinq fois moins de pluie que d'habitude en Charente-Maritime

Pour la Charente-Maritime, c'est la deuxième fois en soixante ans que ces mois sont aussi secs avec 20% des prévisions normales. En Charente c'est un peu mieux, 40% des pluies habituelles, mais mars et avril 2021 restent au quatrième rang des années les plus sèches. 

"Les nappes phréatiques sont à un bon niveau elles ont été rechargées grâce à l'hiver pluvieux" assure cependant Eric Berroneau. En janvier et en février il a beaucoup plus en Charente et Charente-Maritime, d'impressionnantes crues avaient même touché les villes qui bordent le fleuve la Charente. Comme à Saintes, où elle avait atteint 6m18 au Pont Palissy. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess