Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Risques de sécheresse en Limousin : "La situation est beaucoup moins alarmante que l'an dernier"

-
Par , France Bleu Limousin

C'est officiellement le début de l'été ce samedi et selon les prévisions de Météo France, ça coïncide avec le début d'une semaine de soleil et de chaleur importante en Limousin. De quoi raviver les craintes d'une nouvelle sécheresse, mais pour l'instant la situation n'est pas alarmante.

En 2019, la sécheresse avait commencé fin juin en Limousin et avait duré jusqu'en octobre.
En 2019, la sécheresse avait commencé fin juin en Limousin et avait duré jusqu'en octobre. © Radio France - Nicolas Blanzat

Le soleil revient franchement sur le Limousin ce week-end et les températures vont sérieusement grimper dès le début de semaine prochaine. Une belle manière de débuter l'été après les pluies et températures plutôt fraîches de ces dernières semaines. Mais sommes-nous pour autant à l'abri de la sécheresse ? La situation est en tout cas meilleure qu'en 2019, où la sécheresse avait commencé fin juin et avait duré jusqu'en octobre. 

Les niveaux d'eau plus élevés en ce mois de juin

Du côté de la pluie, le printemps a été contrasté selon Olivier Mandeix, climatologue à la station Météo France de Limoges Bellegarde. _"En mars, les précipitations ont globalement été au-dessus de la normale. Celles d'avril proches des normales dans la nord de la Haute-Vienne, mais en allant vers le sud de la Corrèze on était à moins 40%. Mai a généralement été déficitaire." S_oit un déficit global de précipitations d'environ 10% pour le printemps en Limousin, jusqu'aux pluies de ce mois de juin qui ont fait du bien. 

L'an dernier à cette époque, on avait déjà les prémices de la sécheresse - Olivier Mandeix, Météo France

Pour le climatologue, la situation est donc "plus confortable" cette année, par rapport à juin 2019. Il insiste même sur une "situation beaucoup moins alarmante", même s'il faut rester prudent car ça peut évoluer très vite.

Une situation toujours très fragile

"Il faut faire attention" ajoute Murielle Thinon-Larminah, hydrogéologue au Bureau de Recherches Géologiques et Minières de Poitiers, dont dépend le Limousin. Elle confirme que le Limousin entame l'été avec des niveaux d'eau plus élevés, mais précise que les pluies de juin 2019 ont été "plus conséquentes" que celles de ces trois dernières semaines. "Là, ça ressemble plus à ce qu'on appelle des giboulées de mars. Ça va juste permettre un arrosage des jardins mais pas plus."

Tout peut basculer très rapidement rappellent les prévisionnistes et experts des comités sécheresses, qui ont déjà commencé à se réunir en Haute Vienne et en Corrèze. Car en l'absence de véritables nappes phréatiques, les possibilités de faire des réserves en eau restent limitées en Limousin. Seules des pluies régulières peuvent permettre d'échapper à la sécheresse dans nos départements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu