Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La sécheresse s’aggrave (encore) en Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les sols de Côte-d'Or sont de plus en plus secs. Conséquence, la préfecture classe lundi 10 août 2020 de nouvelles zones en situation "de crise", et rappelle les restrictions d'eau en vigueur pour les agriculteurs et les particuliers.

La Seine est à sec
La Seine est à sec © Radio France - Thomas Nougaillon

La sécheresse s'intensifie en Côte-d'Or. "Le suivi hydrologique, réalisé en continu par les services de l’État, a mis en évidence une aggravation de la situation qui se traduit par le franchissement des seuils d’alerte sur la totalité des bassins versants du département", a indiqué la Préfecture, comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous. A tel point que lundi 10 août 2020, la Préfecture de Côte-d'Or fait basculer de nouveaux bassins-versants en situation de crise

Les zones du département les plus touchées
Les zones du département les plus touchées - Préfecture de Côte-d'Or

De plus en plus de bassins en crise 

  • Seuil d’alerte : Tille aval - Norges et Ouche amont 
  • Seuil d’alerte renforcée : Tille amont, Bèze - Alane, Ouche aval et la Laignes - Petite Laignes 
  • Seuil de crise : Saône, Vingeanne, Vouge, Bouzaize - Lauve - Rhoin - Meuzin, Cents-Fonts, Biètre, Dheune, Arroux -Lacanche, Serein -Romanée, Armançon - Brenne, Seine et Ource - Aube

Des contraintes pour les éleveurs

La Préfecture rappelle que "le prélèvement d’eau destiné à l’abreuvement des animaux d’élevage reste autorisé même en période de sécheresse puisqu’il s’agit d’un usage prioritaire", MAIS : 

  • Pour prélever de l’eau dans les canaux (canal de Bourgogne…) : contacter VNF (voies navigables de France) afin d’obtenir une autorisation assortie de la définition d’un point de prélèvement garantissant la sécurité du préleveur ainsi que des ouvrages.
  • Pour prélever de l’eau dans les lacs, étangs et plans d’eau : l’autorisation doit être demandée au propriétaire du plan d’eau. Dans le cas où le plan d’eau est la propriété d’une association de pêche, celle-ci doit être contactée (voir le site internet de la fédération de la Côte-d’Or pour la pêche et la protection des milieux aquatiques). Dans le cas où le propriétaire du plan d’eau est un particulier, celui-ci doit être contacté afin de recueillir son accord. 
  • Pour prélever de l’eau dans les ruisseaux et rivières : prévenir le propriétaire riverain afin d’obtenir l’autorisation de pénétrer sur sa propriété. Le débit de pompage devra être limité afin de maintenir un écoulement dans le cours d’eau préservant la vie aquatique.

Pas de changement pour les particuliers 

Depuis le début du mois de juin, des restrictions d'eau sont en vigueur pour les particuliers sur tout le département. Il restreint entre autre l'arrosage des pelouses, le remplissage des piscines ou le nettoyage à grande eau des voitures. "Les mesures de restrictions générales déjà en vigueur qui intéressent principalement les particuliers et les collectivités sont maintenues en place sur l’ensemble du département, indique la préfecture. Elles ont pour objectif de garantir l’alimentation en eau potable des populations et de préserver le débit des cours d’eau". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess