Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tempête Alex : au moins huit disparus dans les Alpes-Maritimes, "vive inquiétude sur le bilan définitif"

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Azur, France Bleu

Le département des Alpes-Maritimes n'est plus en vigilance orange ce samedi après-midi. Deux corps auraient été retrouvés, huit personnes sont toujours portées disparues, et dix autres sont recherchées. Suivez l'évolution en direct avec France Bleu Azur.

La tempête Alex a provoqué de gros dégâts dans les Alpes-Maritimes.
La tempête Alex a provoqué de gros dégâts dans les Alpes-Maritimes. © AFP - Valerie HACHE

Le passage de la tempête Alex a été très intense dans les Alpes-Maritimes ce vendredi et la nuit dernière. Le département est repassé en alerte orange "pluies-inondations" et "vagues-submersion" samedi matin, mais l'alerte a été levée en milieu de journée. Lors d'une conférence de presse, les autorités n'ont pas confirmé la découverte de deux corps, comme annoncé par Christian Estrosi, le maire de Nice. Huit personnes sont toujours portées disparues, et dix sont recherchées, selon les pompiers. 

Les intempéries ont généré des précipitations exceptionnelles et des dégâts très importants notamment dans plusieurs vallées, une centaine de maisons auraient été emportées ou en partie détruites par les flots. 

L'essentiel 

  • Le département des Alpes-Maritimes n'est plus en vigilance orange après le passage de la tempête Alex
  • Huit personnes sont portées disparues, dix autres sont recherchées. Les autorités ne confirment pas la découverte de deux corps, annoncée par le maire de Nice Christian Estrosi.
  • "Vive inquiétude sur le bilan définitif", a souligné le Premier ministre Jean Castex, sur place ce samedi
  • Les dégâts matériels sont importants : des dizaines de routes coupées, des maisons détruites en particulier dans les vallées de la Vésubie, de la Tinée et de la Roya.  
  • 11.600 foyers toujours privés d'électricité, la circulation des trains a repris progressivement

Le déroulé de la journée de samedi

21h : il est de l'heure de fermer ce direct, merci de l'avoir suivi. Nous vous rappelons que France Bleu Azur vous propose une antenne 100% solidaire ce dimanche matin à partir de 7h. N'hésitez pas à nous appeler au 04.93.82.03.04.

20h40 : 21 des 22 personnes déclarées disparues par l'Italie après les intempéries ont été retrouvées près du col de Tende, en France. C'est ce que vient d'annoncer la Protection civile italienne à l'AFP. Elles vont être héliportées vers Limone, en Italie. Le bilan de la tempête chez nos voisins est désormais d'un disparu, un homme dont la voiture est tombé dans un cours d'eau, et deux morts, un pompier de 53 ans et un homme de 36 ans.

20h20  : voici un point de situation ce samedi soir

Point de situation à 20h dans les Alpes-Maritimes suite à la tempête Alex
Point de situation à 20h dans les Alpes-Maritimes suite à la tempête Alex © Visactu

20h : Alexandra, une habitante Lantosque dans la vallée de la Vésubie, a témoigné au micro de franceinfo. "Je travaillais dans la Tinée, je voulais rentrer chez moi hier (vendredi) soir mais j'ai été prise dans les éboulements", a-t-elle expliqué à nos confrères. Alexandra a été obligée de passer la nuit à La Courbaisse, un hameau juste avant Plan du Var. "Je n'avais jamais vu ça, c'étaient des rideaux d'eau, c'était impressionnant et pourtant ça fait longtemps que j'habite ici", a-t-elle expliqué.

19h40 : une minute de silence sera respectée avant le match OGC Nice-FC Nantes ce samedi soir pour les victimes et les sinistrés. Les joueurs porteront également un brassard noir.

19h20 : ce dimanche 4 octobre, France Bleu Azur vous propose une antenne 100% solidaire. Dès 7h, vous pouvez venir témoigner en direct, demander de l'aide, ou proposer un coup de main. Appelez-nous au 04 93 82 03 04. Vous avez également la parole sur la page Facebook de France Bleu Azur.

19h : interrogé sur franceinfo, le lieutenant-colonel Nicolas Franck, porte-parole du SDIS (service d'incendie et de secours) des Alpes-Maritimes, indique que les secours ont procédé "à plus de 380 interventions" depuis le début de la tempête Alex. "Nous avons déployé sur le terrain, entre les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes et les renforts envoyés de toute la France près de 1000 sapeurs-pompiers", a-t-il précisé.

Interrogé sur la disparition de deux collègues pompiers en intervention vendredi soir, Nicolas Franck a fait part de la "stupéfaction" générale parmi ses collègues et de son pessimisme : "Je vous avoue que presque 24 heures après cette disparition, je suis très pessimiste, même s'il reste un espoir tant que le véhicule ou les hommes n'ont pas été retrouvés".

18h30 : la Protection civile annonce que le centre d'hébergement d'urgence de Saint-Martin-du-Var est opérationnel ce samedi soir. Il va permettre d'accueillir les sinistrés hélitreuillés.

18h20 : 22 personnes sont recherchées ce samedi après les intempéries qui ont balayé la France et l'Italie dans la zone frontalière, au passage du col de Tende, a annoncé à l'AFP la protection civile italienne. "Ce sont des personnes de nationalité italienne à l'exception d'une famille allemande, composée de quatre personnes : deux grands-parents et deux petits-enfants, mais qui portent des noms italiens", a-t-elle ajouté.

18h05 : Jean Castex a publié un message sur Twitter rendant hommage aux secours mobilisés après le passage de la tempête. Le Premier ministre a tenu à saluer "le courage, le dévouement et le professionnalisme de nos forces de sécurité et de secours".

17h13 : "Les moyens aériens prépositionnés n'ont pas pu décoller" en raison des conditions météorologiques vendredi, a expliqué le préfet, "d'où la difficulté des opérations de secours". La priorité est de rétablir le contact avec les douze communes identifiées, dont Breil-sur-Roya, Tende, Malaussène, Saint-Martin-Vésubie et La Bollène-Vésubie. Des moyens satellitaires vont être mis en place pour permettre aux habitants de contacter leurs proches. Des vivres et de l'eau potable sont également acheminés.

17h10 : le préfet des Alpes-Maritimes prend à son tour la parole. "Nous sommes inquiets, il y a une douzaine de communes qui ont été très fortement impactées, a souligné Bernard Gonzalez. La journée d'hier (vendredi) a été très difficile, un certain nombre de nos réseaux de communication été détruits, des ponts sont partis à l'eau, des maisons ont été emportées." Il explique que les chiffres des victimes doivent être pris avec prudence.

17h07 : Jean Castex annonce que l'Etat débloquera "des secours d'extrême urgence pour des familles ayant du quitter leurs habitations, en lien étroit avec les collectivités territoriales". "J'ai déjà engagé la procédure de catastrophe naturelle afin que le Conseil des ministres puisse la déclarer dès mardi prochain", a souligne le chef du gouvernement. 

17h05 : "Dès hier (vendredi), des forces avaient été prépositionnées (sapeurs-pompiers, gendarmes, hélicoptères, militaires du génie). Au moment où je vous parle, la priorité est à la recherche des victimes, à l'approvisionnement et à l'hébergement des personnes sinistrées et au rétablissement des moyens de communication", a expliqué le Premier ministre. "J'ai décidé de déployer dès ce matin des forces complémentaires de l'Armée", avec notamment dès à présent, des "hélicoptères lourds". Un régiment du génie va également être envoyé "très rapidement" sur place, ainsi que le centre national des ponts de secours.

17h : Jean Castex prend la parole. "J'ai tenu avec le ministre de l'Intérieur à me rendre longuement à Saint-Martin-Vésubie pour constater les dégâts". Le Premier ministre est venu exprimer "le soutien de la nation" au département. Il rappelle qu'il s'agit d'un épisode climatique "exceptionnel", il est tombé "la moitié de la pluviométrie totale du département, du jamais vu depuis l'installation des instruments de mesure".

Au moins huit personnes sont portées disparues, et de nombreuses personnes "dont nous sommes sans nouvelles" : "Je ne vous cache pas notre vive inquiétude" quant au bilan total de ces intempéries. Deux pompiers, un capitaine et un sapeur-pompier volontaire, font partie des personnes disparues, a-t-il précisé.

16h40 : France Bleu Azur est allée à Breil-sur-Roya ce samedi, et les images sont impressionnantes. Des voitures sont ensevelies sous la boue, des maisons inondées, et des arbres arrachés.

16h30 : voici une infographie présentant le bilan encore provisoire des intempéries dans les Alpes-Maritimes

Alpes-Maritimes : point de situation samedi 3 octobre 2020
Alpes-Maritimes : point de situation samedi 3 octobre 2020 © Visactu

16h : Jean Castex et Gérald Darmanin sont arrivés à la préfecture. Ils vont faire un point au centre opérationnel du département. Le Premier ministre devrait ensuite prendre la parole. 

15h47 : selon le dernier point de situation des pompiers des Alpes-Maritimes, dont franceinfo a eu connaissance, 10 personnes sont recherchées et huit autres sont portées disparues. Les secours ont effectué plus de 360 interventions depuis le début de cet épisode, et 261 personnes ont été mises en sécurité.

15h40 : ce samedi après-midi, "encore beaucoup de localités" étaient "coupées du monde" selon les pompiers. Douze hélicoptères tournent sans cesse pour apporter de l'eau, évacuer ou apporter des moyens médicaux, et des infirmiers ont été héliportés à Saint-Martin-Vésubie. Les pompiers mènent "une course contre la montre", selon la sénatrice Dominique Estrosi-Sassone, pour notamment retrouver les disparus.

15h35 : les images des dégâts sont impressionnantes. Filmées notamment depuis des hélicoptères, on y voit des maisons au bord du vide, et d'autres détruites par les fleuves déchaînés. Retour en vidéos dans notre article.

15h25 : la commune de Breil-sur-Roya est coupée du monde ce samedi après le passage de la tempête. Voici les images de France Bleu Azur.

15h10 : le maire de Nice, Christian Estrosi, dit recevoir beaucoup d'appels pour des propositions de dons. Une collecte va être mise en place "rapidement" au profit des habitants sinistrés. Les détails seront communiqués prochainement.

15h05 : en Italie, le bilan des intempéries fait état désormais d'un mort et de 17 disparus. 16 personnes sont recherchées dans la province de Cuneo, côté italien et côté français, de part et d'autre du col de Tende. Un homme est aussi porté disparu après la chute de son véhicule dans la rivière Sesia.

15h : le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sont dans les Alpes-Maritimes pour constater l'étendue des dégâts suite au passage de la tempête Alex. Ils ont survolé les régions sinistrées et se sont rendus à Saint-Martin-Vésubie. Le Premier ministre doit prendre la parole vers 16h.

14h37 : douze communes sont particulièrement touchées dans l'arrière-pays, dont Saint-Martin-Vésubie et Roquebillière. La vallée de la Roya est totalement isolée, toutes les routes d'accès sont coupées et la préfecture des Alpes Maritimes appelle à ne pas se rendre dans les montagnes. Le réseau téléphonique est aussi endommagé, il est donc très difficile pour les secours de contacter les habitants qui sont en difficulté dans certains secteurs.  

14h : les Alpes-Maritimes ne sont plus en vigilance orange ce samedi, Météo France a levé la vigilance en milieu de journée. Seul le département des Côtes-d'Armor reste en orange pour un risque de pluie-inondation.

13h55 : les trains circulent à nouveau normalement sur tous les axes de la Côte d'Azur, annonce la SNCF. Seule la ligne Nice-Breil-Tende est toujours interrompue. 

13h15 : L'armée va être mobilisée pour ravitailler des villages isolés après les intempéries, a annoncé le maire de Nice, Christian Estrosi. Les soldats aideront "à ravitailler et évacuer toutes les personnes qui peuvent l'être vers le littoral, les personnes de santé fragile, celles en séjour (la Vésubie est touristique, surnommée la petite Suisse niçoise, ndlr) et les personnes qui ne pourront pas occuper leur habitation avant longtemps", a-t-il souligné.

12h30 : la tempête Alex poursuit sa trajectoire sur l'Italie où les autorités ont publié ce samedi un bilan faisant état de un mort,un pompier volontaire décédé en intervention, et de 11 personnes disparues dans le Piémont. 

12h25 : la préfecture des Alpes Maritimes a activé les plans Orsec (organisation de la réponse de sécurité civile) et Retap réseaux (rétablissement et approvisionnement d’urgence des réseaux). Ces dispositifs doivent permettre le rétablissement d'urgence à la fois de l’électricité, du gaz, de l'eau mas aussi des communications qui sont actuellement totalement coupées avec certaines zones.  

11h45 : "Nous sommes confrontés à un désastre que je n'ai jamais connu" a déclaré Christian Estrosi, maire de Nice et président de la métropole devant les médias.  Il a précisé qu"une centaine de maisons ont été emportées ou sont en partie détruites (...) Les dégâts sont très lourds, des villages resteront durablement isolés". Christian Estrosi qui indique également que "le bilan humain nous inquiète au plus au point". "Des moyens lourds de l'armée seront mis à notre disposition dans la journée, à la fois pour ravitailler mais également pour évacuer toutes les personnes qui doivent l'être vers le littoral", précise-t-il encore Christian Estrosi. Le maire de Nice a également pu s'entretenir avec le gendarme qui a été retrouvé en vie : "Il est en bonne situation physique" mais "extrêmement traumatisé".

11h05 : Eric Ciotti, député LR et conseiller départemental de la Vésubie a effectué en survol en hélicoptère des zones sinistrées ce samedi matin, il évoque une "situation terrifiante" avec "plusieurs dizaines de maisons emportées".  

11h :  la préfecture plus de 850 pompiers sont engagés sur le terrain, dont 348 venus de départements voisins. Le réseau téléphonique est aussi endommagé, il est donc très difficile pour les secours de contacter les habitants qui sont en difficulté dans certains secteurs. 

10h50 : une vingtaine d'hélicoptères sont mobilisés par la préfecture pour faire un état des lieux et retrouver des personnes disparues. Ils vont aussi acheminer des hommes et du matériel de première nécessité : de l'eau potable et des groupes électrogènes. Douze communes sont particulièrement touchées dans l'arrière-pays, dont Saint-Martin-Vésubie et Roquebillière. La vallée de la Roya est totalement isolée, toutes les routes sont coupées et la préfecture appelle à ne pas se rendre dans les montagnes.

10h05 : le président de la République Emmanuel Macron exprime ce samedi matin sa gratitude aux "pompiers, gendarmes, policiers et l'ensemble des forces de l'ordre"  mobilisés pour faire face à la tempête Alex. 

10h : Météo France lève la vigilance orange pour les Alpes Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence. Les deux départements sont désormais en vigilance jaune aux crues et pour pluie/inondation. En revanche, les Côtes-d'Armor restent en vigilance orange pour pluie/inondation tout comme la Corse du Sud, pour vagues/submersion. 

9h40 : le directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes, Rémi Recio annonce qu'un des gendarmes qui était porté disparu depuis ce vendredi a été retrouvé

9h35 : invitée par nos confrères de France Info, Alexandra Valetta-Ardisson, députée LREM de la 4e circonscription des Alpes-Maritimes s'est dit très inquiète de la situation dans le secteur de la Roya. "On a des villages qui sont coupés où il y a plus de canalisation, il y a plus d'eau potable. Il n'y a plus rien du tout. A partir de 23h, certains contacts ont été intégralement coupés, je pense que les téléphones portables étaient déchargés. On a des unités de gendarmerie qui ne sont plus joignables au secteur de Tende et de Breil, toujours sur la Roya. Idem pour des bâtiments de pompiers. Donc, on craint vraiment ce qu'on va découvrir aujourd'hui."

9h30 : les précipitations liées à la tempête Alex sur les Alpes-Maritime sont d'une ampleur exceptionnelles selon Alix Roumagnac, le président de la société Predict, filiale de Météo France. Ce sont "plus de 500 mm en quelques heures, qui sont tombés sur ces vallées encaissées" alors que "sur la côte de la Côte d'Azur, on parle entre 600 et 700 mm par an." Les cumul de ces dernières heures sont donc impressionnants, "on voit qu'il y a quasiment une année de précipitations qui est tombée en 10 heures sur ces reliefs", poursuit Alix Roumagnac. "Comme ce sont des reliefs qui sont très pentus, on a des des vallées qui sont encaissées, cela ruisselle et très rapidement. Donc on a eu vraiment des écoulements torrentielles qui sont descendus de tous ces petits cours d'eau et qui ont finalement abouti au Var dans la soirée."

9h10 : le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sont attendus dans la journée de samedi dans les Alpes-Maritimes a annoncé Eric Ciotti, député LR. Le conseiller départemental de la Vésubie, secteur fortement touché par le passage de la tempête Alex, a décrit une "situation épouvantable" expliquant que "la Vésubie est dans un état catastrophique, terrifiant, avec un bilan humain d'ores et déjà très lourd". 

9h : la circulation des trains est fortement perturbée ce samedi matin, la SNCF annonce une reprise progressive de la circulation ce matin entre Toulon et Saint-Raphaël et à partir de la mi-journée sur les lignes Toulon-Nice-Vintimille et Cannes-Grasse. En revanche, le trafic restera totalement à l'arrêt entre Nice et Breil ce samedi. 

8h45 : le maire de Nice, Christian Estrosi a annoncé ce samedi matin sur France bleu Azur que deux corps avaient été retrouvés et identifiés. Le passage de la tempête Alex a donc fait à cette heure deux victimes, il y a toujours sept personnes disparues et trois suspicions de disparitions. 

8h10 : La décrue est amorcée ce samedi matin et elle concerne tous les cours d'eau selon Vigicrues même si elle est plus lente sur la Tinée et la Vésubie qui présentent des débits encore peu habituels. Le Var est en baisse lente avec environ 1.500 m3/s estimé à Nice Napoléon 3 à 04h30. La décrue va se poursuivre progressivement avec une météo plus clémente attendue pour ce samedi.

8h : Selon Enedis, près de 12.000 foyers sont privés d'électricité dans le département et "dans les cas les plus compliqués, ça pourrait durer plusieurs jours" selonEric Debanne, délégué territorial d'Enedis pour les Alpes-Maritimes. "Les secteurs concernés sont surtout dans les trois vallées, de la Roya, de la Vésubie et de la Tinée, principalement la haute vallée de la Roya et la haute vallée de la Vésubie" où des groupes électrogènes doivent être acheminés a-t-il expliqué.

7h45 : Des hélicoptères vont décoller d'ici 8h pour retrouver les neuf personnes disparues. Au total, les pompiers ont réalisé 315 interventions depuis ce vendredi, 21 sont encore en cours. 236 personnes ont été mises en sécurité à la suite de la montée rapide des eaux : un exemple à Utelle, la Vésubie est montée jusqu'à 8,17 mètres hier, une crue de plus de 7 mètres en l'espace de 2 heures.

7h20 : De nombreuses routes menacent de s'effondrer après les fortes précipitations, il ne faut donc pas s'aventurer dans le moyen ou haut pays aujourd'hui conseille le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez. Retrouvez ici le détail des routes coupées dans le département ce samedi matin. Enedis est a pied d'œuvre pour tenter de ramener le courant dans près de 12.000 foyers toujours privés d’électricité ce matin.

6h30 : Le passage de la tempête Alex a généré des précipitations importantes, selon Météo France, "les cumuls de pluie sur l'ensemble de l'épisode, débuté vendredi matin, ont atteint généralement 40 à 80 mm sur le littoral et localement 120 mm sur le proche-littoral. Dans l'intérieur, ils atteignent en général 200 à 350 mm et jusqu'à 500 mm ponctuellement". 

6h10 : Placé en vigilance rouge ce vendredi le département des Alpes-Maritimes est repassé en alerte orange "pluies-inondations" et "vagues-submersion" ce samedi matin.

6h : Neuf personnes sont portées disparues ce samedi matin, selon la préfecture des Alpes-Maritimes. Parmi elles, deux pompiers, un capitaine de 45 ans et un pompier volontaire de 31 ans. Ils ont été emportés lors d'une intervention à la Bollène-Vésubie. La route sur laquelle ils circulaient s'est effondrée, leur véhicule a plongé. 

Le commandant de la brigade de gendarmerie de Saint-Martin-Vésubie, âgé de 52 ans a également disparu.  Toujours dans la Vallée de la Vésubie, à Roquebilière un couple d'octogénaires qui ont vu l'eau monter se sont réfugiés sur le toit de leur habitation mais leur maison a finalement été emportée par les eaux. 

Par ailleurs, une maison avec un occupant a été détruite à Breil-sur-Roya et deux personnes nt également été emportées dans leur voiture dans cette même commune située à la frontière italienne. Enfin un automobiliste est porté disparu à Tende. 

Les pompiers ont également des doutes pour trois autres personnes à Saint-Martin-Vésubie, Roquebilière et Tende.  Dès ce matin, des hélicoptères doivent partir en reconnaissance pour affiner et préciser le nombre de victimes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess