Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tempête Bella : les 18.000 foyers privés d’électricité sur la façade nord-ouest sont réalimentés

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu, France Bleu Cotentin

Ce dimanche, les 18.000 foyers privés d'électricité en Normandie, dans le Nord-Pas-de-Calais et en Bretagne après le passage de la tempête Bella sont réalimentés. "34.000 clients sont impactés ce dimanche soir dans l'Est et le Centre de la France", précise Enedis.

Intervention d'Enedis sur le réseau de distribution d'électricité (photo d'illustration).
Intervention d'Enedis sur le réseau de distribution d'électricité (photo d'illustration). © Maxppp - FRANCOIS DESTOC

Enedis annonce dimanche soir sur son compte Twitter que les 18.000 foyers privés d’électricité le matin sur la façade nord-ouest, suite au passage de la tempête Bella, sont maintenant réalimentés. Les interventions ont nécessité la "mobilisation sur le terrain de nos 1500 salariés et des entreprises partenaires", précise Enedis. Jusqu'à 18.000 foyers étaient privés de courant, après le passage de la tempête Bella, en Normandie, dans le Nord-Pas-de-Calais et en Bretagne.

"34.000 clients sont impactés ce dimanche soir dans l'Est et le Centre de la France", peut-on lire dans un deuxième tweet d'Enedis. 

La Bretagne a été fortement touchée

À midi, 4.000 foyers étaient encore touchés en Bretagne, et prisés d'électricité, ce matin, ils étaient 6.600 à être concernés. Enedis se dit "mobilisée pour rétablir l'électricité auprès de ces foyers dans les meilleurs délais", avec "près de 400 salariés Enedis et 100 prestataires (élagage, levage, travaux)" sur le terrain, selon le communiqué.

Dans le Morbihan, les pompiers ont effectué près de 90 interventions, indique la préfecture. Il s'agit essentiellement de chutes d'arbres sur la chaussée, d'objets menaçant de tomber, d'assistance à personne et de problèmes avec les fils électriques.

En Mayenne, 500 foyers sont privés d'électricité, indique France Bleu Mayenne. La SNCF a décidé de supprimer tous les TER de la ligne Anger-Laval-Rennes jusqu'à cet après-midi.

En Normandie

En Normandie, 6.000 foyers sont toujours privés d'électricité selon une porte-parole d'Enedis, qui précise que l'électricité devrait être rétablie chez la "grande majorité" des clients d'ici à dimanche soir. Des fils électriques ont été abimés ou arrachés par les rafales de vents, indique Enedis.

La vigilance orange pour vents violents a été levée dimanche matin pour le Finistère et la Manche mais "les rafales peuvent encore atteindre 100 km/h ponctuellement sur la façade Atlantique et un grand quart nord-ouest de la France, et jusqu'à 120 km/h sur la côte, de la Vendée à l'Aquitaine", selon Météo France.

Dans le Nord et le Pas-de-Calais

Dans le Nord-Pas-de-Calais, 3.000 foyers sont privés de courant. Au plus fort de la tempête, 6 000 clients ont été privés d'électricité, plus de la moitié ont été réalimentés grâce à la mobilisation de plus de 200 techniciens sur le terrain.

Les pompiers du Nord et du Pas-de-Calais ont réalisé une quarantaine d'intervention pendant la nuit. À Nausicaa, un pan de tôle de 20m de long s'est arraché de l'aquarium boulonnais. Le bâtiment n'est pas menacé.

Pour les pompiers du Nord, les appels s'accélèrent depuis 9h, avec une quarantaine de chantiers en cours, pour des arbres déracinés ou des antennes menaçant de tomber sur la chaussée. La circulation des TER a repris normalement après l'annonce d'une amélioration des conditions météorologiques par Météo France.

L'ensemble des parcs de Lille a été fermé par la mairie le temps du passage de la tempête Bella. Impossible de se promener dans les jardins publics, à la Citadelle, ou de se promener au cimetière.

Impact sur les trafic aérien

La tempête Bella a également causé quelques retards au départ de l'aéroport Roissy CDG et le déroutement de quelques vols, ont annoncé les opérateurs concernés. Selon Aéroports de Paris (ADP), "37% des vols au départ de Roissy CDG ont été retardés en moyenne de 50 minutes" au plus fort de la tempête. Aucun retard n'a été enregistré à Orly qui dispose "d'une piste bien orientée par rapport aux vents et qui permet un écoulement normal du trafic", selon ADP. 

Mais trois vols à destination de Roissy CDG ont été déroutés vers Orly, l'un en provenance de Grèce, un autre de Suisse et le troisième de Beyrouth (Liban). Prévus à l'atterrissage à Roissy, "un vol Aeroflot s'est posé à Amsterdam et un vol Luxair au départ de Luxembourg a fait demi-tour", ajoute ADP interrogé par l'AFP.

Par ailleurs, le match opposant Pau au Stade Français, prévu initialement dimanche à 16h, a été reprogrammé à 19h en raison de la tempête Bella qui a empêché la délégation parisienne de décoller dimanche matin, a annoncé la Ligue nationale de rugby.

Tempête Bella : les plus fortes rafales de vent enregistrées ce dimanche
Tempête Bella : les plus fortes rafales de vent enregistrées ce dimanche © Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess