Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tempête Dennis : 20.000 foyers privés d'électricité dans le quart nord-ouest

France

Plus aucun département n'est placé en vigilance orange depuis dimanche soir, mais une moitié nord de la France reste en alerte jaune pour "vent violent" suite au passage de la tempête Dennis. Environ 20.000 foyers étaient encore privés d'électricité ce lundi matin dans le quart nord-ouest.

Un technicien de Meurthe-et-Moselle d'ENEDIS répare, pendant de fortes rafales de vent, les lignes électriques endommagées et les poteaux cassés par des chutes d'arbres (photo d'illustration).
Un technicien de Meurthe-et-Moselle d'ENEDIS répare, pendant de fortes rafales de vent, les lignes électriques endommagées et les poteaux cassés par des chutes d'arbres (photo d'illustration). © Maxppp - Alexandre MARCHI

La vigilance orange est levée par Météo-France en Normandie et Bretagne. Suite au passage de la tempête Dennis, une grand moitié nord de la France reste malgré tout en vigilance jaune pour "vent violent" ce dimanche soir. Environ 20.000 foyers étaient encore privés d'électricité ce dimanche soir dans le quart nord-ouest de la France. "Des renforts d'Enedis Picardie et Poitou-Charentes viennent également prêter main forte en Bretagne", a précisé une porte-parole d'Enedis Bretagne.

Bretagne

En Bretagne, environ 7.000 foyers étaient privés d'électricité dimanche soir, après un pic à 30.000 en début d'après-midi, a-t-on appris auprès d'Enedis. Selon le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité, 3.000 foyers étaient sans électricité en Ille-et-Vilaine, 1.700 dans le Finistère et 1.300 dans le Morbihan ainsi que 1.000 dans les Côtes-d'Armor, selon un point de situation effectué à 21h00. 

La tempête Dennis a aussi provoqué plusieurs chutes d'arbres sur les rails. La ligne Rennes-Saint-Malo est coupée depuis la mi-journée dans les deux sens. Des cars de substitution ont été mis en place pour acheminer les voyageurs. 

La chute d'un arbre sur une caténaire a privé d'électricité la ligne principale entre Nantes et Paris dimanche 16 novembre. 750 passagers d'un TGV ont mis plus de 15 heures pour arriver à la gare Montparnasse, a confirmé la SNCF à France Bleu ce lundi matin.

Dimanche plusieurs vols Quimper-Orly ont été annulés depuis l'aéroport de Quimper.

A Quimper, 10 personnes ont du être relogées, la toiture du 6 appartements d'un bâtiment du quartier Kerfeuteun a été arraché par le vent.     A Landerneau, la toiture du lycée de l'Elorn a été elle aussi abîmée mais ne s'est pas envolée. La rue a été coupée par la commune.

Normandie 

En Normandie, vers 17 heures, "11.000 clients étaient privés d’électricité" : 3.400 dans l'Orne, 2.900 dans l'Eure, 2.200 en Seine-Maritime, 1.300 dans le Calvados ou encore 1.200 dans la Manche, a indiqué une porte-parole régionale d'Enedis. Environ 200 techniciens et agents étaient à pied d'oeuvre sur le terrain pour rétablir le courant. "L'épisode météo critique est passé", a toutefois souligné Enedis.

Des branches d'arbres sont tombées sur la voie publique, sans occasionner de grave dégât pour le moment. D'autres sont tombées sur les rails, ce qui a provoqué quelques retards, notamment sur la ligne SNCF Paris-Granville. 

Dans la Manche, les pompiers ont procédé à une trentaine d’interventions, essentiellement pour des lignes électriques tombées au sol, des arbres arrachés et des dégâts des eaux.

En Seine-Maritime, une partie d'une falaise s'est écroulée à Fécamp ce dimanche. Il n'y a aucune victime, mais la promenade est fermée. 

Hauts-de-France 

Vers 17h30, les pompiers du Pas-de-Calais faisaient état de près de 150 interventions dans la journée "liées aux conditions météorologiques", comme des "menaces ou chutes de matériaux divers". Le trafic des ferries entre Calais et l'Angleterre était aussi "perturbé" dimanche matin selon le compte Twitter du port.  Les compagnies "DFDS Seaways" et "P&O ferries", qui transportent voyageurs et poids-lourds entre Calais et Douvres (Angleterre) ont toutes deux signalé des "retards" sur leurs ferries, via leurs comptes Twitter.

500 foyers restaient privés d'électricité dans le Pas-de-Calais à 13h30. Les coupures touchent principalement les secteurs de Saint-Omer. Des rafales jusqu'à 130km/h étaient attendues localement sur le littoral du Nord-Pas-de-Calais dimanche après-midi. 50 mm de précipitations sont prévues dans la région. A Lille, la municipalité a décidé de fermer ses parcs et ses jardins pour la journée de dimanche.

Pays de la Loire

Quelque 1.300 foyers étaient également privés d’électricité à la mi-journée en Loire-Atlantique. En raison de ces conditions météorologiques, 6 lignes électriques sont tombées en Mayenne. À 16 heures ce dimanche après-midi, environ 7.500 foyers étaient privés d'électricité dans la Sarthe. Ils sont principalement situés le long d'un axe La Flèche/La Ferté-Bernard. 

Île-de-France

À Paris, les parcs ont été fermés par précaution ce dimanche, des rafales jusqu'à 85 km/h sont attendues.

C'est la troisième tempête à frapper la France en une semaine. Après Ciara et Inès, la tempête Dennis arrive sur les côtes bretonnes, normandes et du nord de la France à partir de ce samedi 15 février dans l'après-midi. Elle devrait durer jusqu'à mardi matin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess