Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo
Dossier : Tempêtes de 1999, 20 ans après

Tempête de 1999 : en Limousin, Radio France Limoges volait au secours des auditeurs

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

C'était il y a 20 ans lors de la tempête de 99. Une tempête tristement célèbre qui évoque de nombreux souvenirs notamment en Limousin. Bon nombre de personnes se sont retrouvées dans le désarroi et Radio France Limoges devenue depuis France bleu Limousin avait été un précieux relais pour les gens.

Un homme regarde, le 28 décembre 1999 à Boisseuil près de Limoges, la souche d'un pin Douglas de 50 ans, déraciné par la tempête
Un homme regarde, le 28 décembre 1999 à Boisseuil près de Limoges, la souche d'un pin Douglas de 50 ans, déraciné par la tempête © AFP - Michel Hermans

Limousin, France

C'était dans la nuit du 27 au 28 décembre 1999, celle qu'on a surnommée la tempête du siècle arrivait par l'ouest de la France, causant sur son passage d'énormes dégâts en Limousin. Cette nuit-là de nombreux automobilistes se sont retrouvés coincés sur les routes, d'autres bloqués en gare de Limoges où alors confinés chez eux, y compris dans les villages les plus reculés du Limousin.

Sélim, 9 ans en 1999 se cache sous un lit à Couzeix

Sélim était un jeune garçon de 9 ans à l'époque mais il n'a rien oublié de cette soirée peu ordinaire. "J'habitais dans un lotissement à Couzeix et quand le vent s'est mis à souffler très fort mes parents m'ont demandé de me cacher sous un lit"et le lendemain il se souvient aussi de la découverte des dégâts "Les tuiles de la toiture avaient explosé et à 9 ans je me rappelle que je passais des tuiles à mon père pour réparer le toit" mais le plus choquant pour lui c'est quand il a appris qu'une voisine était morte écrasée par un arbre tombé sur sa voiture.

"Mon rôle était de rassurer les gens" Sylvie Clerc, animatrice à Radio France Limoges

Le soir de la tempête, Sylvie Clerc était à l'antenne de Radio France Limoges (aujourd'hui France Bleu Limousin). "Les gens nous appelaient, ça sonnait de partout et si on n'a pas compris tout de suite ce qui se passait, on a eu très vite des appels de gens coincés par des arbres tombés sur les routes, tout ce que je pouvais faire c'est les rassurer sans ajouter de la peur à la peur" A l'époque la radio a pu continuer à émettre grâce à un groupe électrogène.

Pendant plusieurs jours la radio a été le seul lien avec l’extérieur

Sylvie raconte aussi ce qui a suivi la nuit de la tempête. Car la radio a été un relais pour les foyers isolés mais aussi les associations comme la protection civile. "Je me souviens des maires qui passaient les matins et les soirs à la radio pour faire le point sur la situation dans leurs communes et ils étaient souvent à bout" explique l'animatrice.

Et 20 ans après on s'en souvient encore : "Quand je dis qui je suis, les gens me disent : c'était vous la voix de la tempête, vous nous avez bien aidés"raconte encore Sylvie Clerc.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu