Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

Tempête Martin : 20 ans après, le maire de Saint-Clair se souvient

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Dans la nuit du 27 au 28 décembre 1999, la tempête Martin souffle sur la France. Chez nous, le nord de l'Ardèche est particulièrement touché. René Sabatier, actuel maire de Saint-Clair et technicien forestier se souvient.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Corinne Duval

Saint-Clair, Ardèche, France

Une nuit d'angoisse avec des rafales à près de 150 km/h. Dans la nuit du 27 au 28 décembre 1999, le nord de l'Ardèche est touché par la tempête Martin. Des milliers d'arbres sont déracinés par la tempête. Les lignes électriques sont coupées pendant plusieurs jours. "On attendait le lever du jour pour voir s'il y avait encore des tuiles sur le toit", se souvient le maire de Saint-Clair,  dans le nord de l'Ardèche, René Sabatier. Certains habitants avaient pris leurs précautions en écartant les voitures des murs et des arbres. 

Mais au réveil, le 28 décembre, ils ne peuvent que constater les dégâts. "Sur la route entre Davézieux et Savas, il y avait un arbre couché tous les mètres sur près d'un kilomètre" se souvient René Sabatier. Il est technicien forestier à l'époque et les arbres ont énormément souffert des rafales. 

"C'est l'équivalent de douze à treize ans de production qui est tombé en une nuit." - René Sabatier.

Au départ, les spécialistes estiment qu'environ 500 000 m³ de bois sont par terre. Après un survol en hélicoptère de la zone, l'estimation est doublée. "Il s'est avéré qu'il y avait plus de 1,2 million m³ de bois qui avait été renversé par la tempête", se remémore le maire de Saint-Clair.

Les dégâts sont encore visibles aujourd'hui sur la forêt. "Elle est plus touffue qu'elle ne l'était à l'époque, détaille René Sabastier. Certains arbres, comme les châtaigniers, se sont penchés. Des branches latérales se sont développées." Conséquence : plusieurs arbres d'une dizaine de mètres de haut sont enchevêtrés. "On ne pourra en tirer que du bois de chauffage", estime René Sabatier. Il faudra encore quelques dizaines d'années pour que certaines parcelles redeviennent exploitables.

Sur l'ensemble du département, les rafales atteignent vitesses énormes en 1999 - Visactu
Sur l'ensemble du département, les rafales atteignent vitesses énormes en 1999 © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu