Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un épisode de pollution aux particules fines en Seine-Maritime et dans l'Eure

Les préfectures de Seine-Maritime et de l'Eure alertent sur un épisode de pollution aux particules fines à partir de ce samedi 28 mars 2020.

Grand ciel bleu avec un léger voile sur la Normandie.
Grand ciel bleu avec un léger voile sur la Normandie. © Radio France - Théophile Pedrola

Les préfectures de Seine-Maritime et de l'Eure alertent sur l'arrivée d'un épisode de pollution aux particules fines ce samedi 28 mars 2020. Cet épisode implique le déclenchement d'une procédure dite d'information-recommandation. Procédure qui sera renforcée en alerte dimanche 29 mars. 

Cet épisode de pollution "est imputable à la combinaison de conditions météorologiques favorables à l'accumulation de polluants dans l'atmosphère (particules liées au chauffage au bois et combustion de la biomasse, à l'activité agricole", précise les deux préfectures. 

Elles précisent qu'il ne faut pas "aggraver les effets de cette pollution en s'exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, utilisation de solvants en espace intérieur, chauffage au bois, exposition au pollen en saison." 

Pour les personnes à risque et vulnérables, il est conseillé d'éviter les activités physiques et de prendre conseil auprès de son médecin. Il est recommandé à tous de faire de brèves sorties, de reporter les travaux d'entretien et de nettoyage et de modérer la température de son logement. Sur la route, il faut adopter un conduite souple, de maximum 110 km/h sur autoroute. 

Ces pics de pollution peuvent entraîner l'apparition ou l'aggravation de divers symptômes (allergies, asthme, irritation des voies respiratoires, effets cardio-pulmonaires...). 

La procédure d'information-recommandation sera renforcée en procédure d'alerte sur persistance à partir de dimanche 29 mars à minuit, jusqu'au lundi 30 mars à minuit. 

Les deux préfectures précisent bien que malgré cet épisode de pollution, les mesures de confinement liée à la lutte contre le Covid-19 doivent être respectées. 

Il est possible de suivre la qualité de l'air chaque jour sur le site d'ATMO Normandie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu