Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un mois de juin particulièrement pluvieux en Loire-Atlantique et en Vendée

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le mois de juin qui s'achève ce mercredi a été particulièrement pluvieux, en Loire-Atlantique et en Vendée. Les cumuls de précipitations atteignent, par endroits, le double voire le triple des normales saisonnières. L'ensoleillement et les températures, en revanche, restent habituels.

Illustration pluie
Illustration pluie © Radio France - Clémentine Sabrié

C'est un mois de juin particulièrement inhabituel qui s'achève, du point de vue de la météo. En Vendée, comme en Loire-Atlantique, les 30 derniers jours ont été marqués par une alternance entre temps très chaud, et bien plus frais, avec des épisodes pluvieux intenses. Ce sont surtout les orages qui ont marqué les esprits et les relevés de pluviométrie.

Des cumuls deux voire trois fois plus importants qu'à l'accoutumée

Certaines communes ont connu des pluies très intenses. Ce n'est pas inhabituel pour le deuxième mois le plus orageux de l'année, mais on frôle les 90 mm par endroits : 88 millimètres de cumul de pluie à Nantes, 96 à Saint-Philbert de Grandlieu. Pour comparaison, la moyenne pluviométrique se situe aux alentours de 45mm, sur un mois de juin "classique". On atteint même le triple de la normale aux Herbiers ou à Benet, et même 131mm à Mouilleron-le-Captif en Vendée. 

Pour autant l'ensoleillement est assez habituel : 206 heures pour Nantes, 226 pour La Roche sur Yon, et même 257 à Château d'Olonne. Cela reste tout de même moins que le mois d'avril, totalement exceptionnel, où on atteignait les 284 heures d'ensoleillement à Nantes. 

Côté températures, on a même eu au début du mois trois (Nantes), quatre voire cinq jours consécutifs (La Roche sur Yon) à plus de 30 degrés. C'est inhabituel pour un début de mois de juin, mais les températures ont brusquement chuté sur la deuxième quinzaine : on frôlait à peine les 18 degrés, 17,9°C précisément le 29 juin à Nantes. Mais en moyenne, et malgré ces grandes variations la température est restée conforme aux normales de saison. Avec près de 24 degrés en maximale sur les deux départements, on se situe même légèrement au dessus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess