Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ilôts de fraîcheur", toitures végétalisées... Comment ne pas suffoquer à Toulouse l'été ?

Alors que le thermomètre va faire un bon de géant cette fin de semaine dans la région toulousaine, Valéry Masson, directeur du groupe de recherche sur le climat urbain à Météo France Toulouse, répond à France Bleu Occitanie sur les bonnes pratiques pour rafraîchir les espaces urbains.

L'ile du Ramier, à Toulouse, doit devenir un poumon vert de la ville
L'ile du Ramier, à Toulouse, doit devenir un poumon vert de la ville © Radio France - Patrick Lefevre

Des températures estivales sont (enfin) attendues ce vendredi, avec environ 29 degrés. Les Toulousains comme beaucoup d'urbains se demandent comment ne pas suffoquer et trouver des "ilots de fraîcheur". Mais servent-ils vraiment à quelque chose ? Le projet de "poumon vert" sur l'île du Ramier à Toulouse notamment, peut-il être efficace en ce sens? Valéry Masson, directeur du groupe de recherche sur le climat urbain à Météo France Toulouse, répond aux questions de Jeanne-Marie Marco de France Bleu Occitanie. 

On parle beaucoup des îlots de fraîcheur. Concrètement, qu'est-ce que c'est ?

Ce sont des zones qui qui visent à être plus fraîches dans les villes parce que les villes sont plus chaudes que la campagne, en particulier quand il fait beau. Et la nuit, on peut avoir sur Toulouse 5 à 6 degrés de plus que dans les zones rurales. 

Cela fait très 'jargon politique', îlot de fraîcheur. Concrètement, ce sont des arbres et du mobilier particulier ?

Oui, les arbres, la végétation, c'est une bonne solution pour rafraîchir. Les matériaux, le bitume, les briques, les tuiles, ça chauffe ; si vous ajoutez de la végétation, cela permet d'avoir des zones plus fraîches et les habitants vont pouvoir y accéder. Donc, ils vont se retrouver dans des zones un peu plus confortables. 

Sauf que quand on voit le toit du Palais des sports de Toulouse, qui a été végétalisé, qui est entièrement brûlé, on se dit que ce n'est pas forcément efficace...

Les toitures végétalisées en général, ce n'est pas très efficace pour rafraîchir parce que le substrat sur lequel la terre, sur laquelle les plantes poussent n'a que quelques centimètres d'épaisseur. Au bout de quelques jours de beau temps, il n'y a plus d'eau. Et qui dit plus d'eau dit plus d'effet rafraîchissement de la végétation. Donc, c'est vraiment la végétation comme les arbres, même les pelouses, qui sont plus efficaces.  

Donc le projet de grand parc, de Central Park, sur l'île du Ramier , ce futur "poumon vert", va faire descendre les températures, et même dans les quartiers alentours, on peut imaginer ça ?

On peut imaginer ça. C'est quelque chose que l'on va étudier à Météo-France, en collaboration avec Toulouse Métropole, en installant des stations météorologiques, en faisant des simulations sur supercalculateurs. Donc, regarder quel est l'impact local de la réalisation, du remplacement du parc des Expositions et des parkings par un parc. Et on verra si cet effet rafraîchissant se propage aux quartiers.

Repeindre les façades des maisons en blanc comme en Grèce, cela peut être efficace?

C'est efficace, effectivement, en été, parce que la chaleur au lieu d'être absorbée par les matériaux, est directement réfléchie et renvoyée. Donc ça atténue l'effet d'un coup de chaleur, de chaleur en ville. C'est d'ailleurs pour ça que, autour de la Méditerranée, beaucoup de villages sont traditionnellement construits et peints en blanc. 

Est ce qu'il faut revoir aussi les sols, notamment dans les cours d'école, souvent très bétonnées ?

Oui, parce que c'est du bitume noir et là, effectivement, par exemple, la mairie de Paris va re-végétalisation l'ensemble de toutes ces cours d'école. Elle a déjà fait ça sur une dizaine de cours d'école en revitalisant et en les rendant accessibles aux habitants, en dehors des heures de classe. Donc, c'est effectivement quelque chose qui peut se faire.

Quand on construit sa maison, y-a-t-il des matériaux à éviter ?

Pas spécialement. Après c'est vrai que l'on des normes de réglementation thermique pour l'hiver, pour l'isolation, mais il y a peu de normes pour le confort d'été. Mais les manières de concevoir des architectes sont en train d'avancer. Mais pour le moment, il n'y a pas énormément de réglementation sur cet aspect là. 

Si on résume, il faut se séparer toutes les bêtises que l'on a faites au 20ème siècle en matière de construction ?

Il y a effectivement des constructions faites depuis les années 50, beaucoup pensées pour l'hiver. Après quand on se balade dans le centre-ville de Toulouse en été, avec ces rues très, très étroites, on sent que c'est en fait construit traditionnellement pour le climat très chaud. C'est quelque chose qui est en fait assez confortable, assez fréquent dans les rues de Toulouse, en centre ville et même dans les vieux bâtiments comparés aux zones plutôt périurbaines. 

Dans ce cas, on peut avoir une grosse différence de température entre le centre-ville et la périphérie donc ?

En journée, on va voir peut être un ou deux degrés plus frais dans le centre, mais on va aussi avoir beaucoup plus d'ombre. Donc c'est surtout ça qui va faire que l'endroit est plus confortable.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess