Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

VIDEO - Didier Jouanny, pompier volontaire en Creuse : on a reçu 6 500 appels le soir de la tempête de 99 !

-
Par , France Bleu Creuse

Il y a presque 20 ans, le 27 décembre 1999, la tempête Martin balaye la Creuse. Le vent souffle à près de 160 km/h, il déracine les arbres, arrache les fils électriques, soulève les toitures. Didier Jouanny est pompier volontaire.Ce soir là, il est opérateur au 18. Retrouver son témoignage ici.

Didier Jouanny, pompier volontaire était de permanence le soir du 27 décembre 99
Didier Jouanny, pompier volontaire était de permanence le soir du 27 décembre 99 © Radio France - Sophie Peretti

Département Creuse, France

Personne n'a oublié la tempête de 1999 ! Le 27 décembre au soir, les vents à près de 160 km/h ont tout emporté sur le passage en Creuse , arbres, toitures, fils électriques. "C'était l’apocalypse", raconte Didier Jouanny, pompier volontaire. Ce soir là, il répondait aux appels qui arrivaient au 18. "On se demandait ce qui arrivait, toutes les lignes étaient au rouge, avec mes collègues on décrochait, on raccrochait, on faisait que ça ! " Didier Jouanny était ce vendredi matin l'invité de France Bleu Creuse. Écouter l'intégralité de son interview ici. 

6 500 appels en l'espace de 24 heures

Dans la salle de réception des alertes au 18, des dizaines d'appels sont arrivés d'un coup. "Durant 12h, 15h ,ça n’arrêtait pas ! A l'époque, on faisait 6 500 interventions à l'année, explique Didier Jouanny. Et c'est ce que nous avons fait en une soirée ! Les gens appelaient pour des toitures envolées, des granges envolées, des arbres sur la route, on envoyait les secours sur place, et avec le recul, on se rend compte que c'était parfois dangereux pour nos collègues. Aujourd'hui on ne ferait pas pareil. On analyserait l'appel et on enverrait des secours qu'en cas de réelle urgence."

On partait pour deux interventions, et au final on en faisait 20 !

Le lendemain, Didier Jouanny est allé sur le terrain, prêter main forte à ses collègues. "C'est là qu'on a réellement compris ce qui s'était passé. C'était l’apocalypse en fait. On partait dans les rues de Guéret, tronçonner des arbres, remettre des tuiles. Et dans les rues, tout le monde sortait, tout le monde avait besoin de quelque chose. "

Aujourd'hui tout serait différent

20 ans ont passé depuis la tempête de 99, et si un tel phénomène météo se reproduisait, les choses seraient très différentes. "On n'engagerait plus de sapeurs-pompiers pour des arbres tombés sur des toitures si n'y a pas d'urgence vitale. A l'époque, il y avait quelques tronçonneuses dans certains centres de secours, maintenant on en trouve dans tous les centres de secours. On pourrait aujourd'hui s'appuyer sur les Unités Territoriales Techniques du conseil départemental. Il y aurait une salle de crise en préfecture avec tous les acteurs de la sécurité. Ce serait plus réfléchi, plus organisé".

Journée spéciale sur France Bleu Creuse le 27 décembre 

Toute la semaine prochaine, du 23 au 27 décembre, nous vous proposons une série de reportages autour du 20e anniversaire de la tempête de 99. Rendez-vous dans nos journaux à 8h, de lundi à jeudi et vendredi pour une journée spéciale avec la diffusion entre 12h et 12h30 d'un magazine d'une 10aine de minutes avec des témoignages, des anecdotes, et des souvenirs de celles et ceux qui ont vécu cette tempête en Creuse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu