Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

Vigilance orange dans le Gard : le suivi de la situation

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère

Depuis 6h ce mercredi, le Gard est placé en vigilance orange aux orages et pluies-inondations. Le point sur la situation en direct, avec France Bleu Gard Lozère.

La pluie à Nîmes
La pluie à Nîmes © Radio France - Tony Selliez

Nîmes, France

La pluie s'est invitée comme prévu en début d'après-midi, ce mercredi à Nîmes. Le département du Gard est placé en vigilance orange depuis 6h du matin. Le Gard fait partie des neuf départements placés en alerte météo.  Les intempéries ont d'abord touché fortement les Pyrénées Orientales, où des mini-tornades et les premières inondations ont été signalées, puis l'Aude et l'Hérault. Les pluies intenses sont prévues pour durer une bonne partie de l'après-midi dans le Gard. 

Dès mardi, les sapeurs-pompiers du département du Gard ont choisi de renforcer leurs effectifs dans toutes les casernes. 

Les premières pluies sont tombées ce mercredi dans la matinée., comme ici au Val d'Aigoual, mais sans faire de dégâts ni de victime.

Le trafic SNCF est fortement perturbé depuis la mi-journée. Comme dans toute la région Occitanie, de nombreux trains sont soit retardés soit carrément supprimés. 

De nombreuses routes sont également coupées et plusieurs ponts fermés à la circulation.

En début d'après-midi, le maire de Saint-Gilles en Camargue a invité les habitants de la commune à un maximum de précautions, notamment en déplaçant leurs véhicules sur les hauteurs de la commune. 

Un peu avant 15h, entre Lédignan et Alès, un pylône électrique penche, à hauteur du Pont Troué. Les gendarmes sont sur place. 

Il convient évidemment d'être le plus prudent possible pendant ce type d’événement. Même si les Gardois ont maintenant l'habitude des vigilances orange, un certain nombre de réflexes est bon à répéter. "D'abord il faut rester informés, notamment en écoutant France Bleu Gard Lozère. Mais ensuite, explique Eric Agrinier, le  commandant responsable de la communication du SDIS 30, ce qui est source très souvent d'incidents, c'est le non-respect des consignes d'utilisation des routes. Lorsqu'un chemin ou une route est barré, c'est qu'il y a un risque, donc on ne s'aventure pas." Il vaut mieux reporter ses déplacements.

Cette actualité est aussi l'occasion de rappeler aux Nîmois qu'ils peuvent faire expertiser gratuitement leurs maisons, en prévisions d'éventuelles inondations à l'avenir. À Nîmes, depuis celles du 3 octobre 1988, la ville sensibilise régulièrement les habitants aux risques en incitant les particuliers et les entreprises qui habitent en zone inondable à devenir acteurs de leur propre sécurité. C'est à ce titre qu'a été mis en place le dispositif Nim'Alabri depuis 2015 pour s'organiser avant, pendant et après une crue. C'est la société Mayanne qui le porte.

Fin d'alerte ? 

17h30 : l'alerte n'est pas encore complètement levée. Mais jusqu'ici, c'est une confirmation : le Gard a été épargné par ce premier épisode méditerranéen de l'automne. Les sapeurs-pompiers ont bien quadrillé le terrain, ils ont finalement été peu sollicités, et tant mieux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu