Politique

"Deux cents lycées franciliens auront un ciné-club" : Agnès Evren, vice-présidente du Conseil régional

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région jeudi 29 septembre 2016 à 9:06

Agnès Evren
Agnès Evren © Radio France - Martine Bréson

Agnès Evren, vice-présidente LR de la région Ile-de-France en charge de l'Education et de la culture était l'invitée de France Bleu à 8h10. Elle a réagi au drame qui s'est produit dans le lycée Berthelot, elle a aussi évoqué le problème du cannabis et elle a parlé de ciné-club pour les lycéens.

Agnès Evren, vice-présidente LR de la région Ile-de-France en charge de l'Education et de la culture était l'invitée de France Bleu à 8h10.

Elle a évoqué le drame qui a marqué mercredi le lycée Berthelot à Saint-Maur où une lycéenne s'est tuée après une chute de 10 mètres. Elle a indiqué que c'était "une affaire sensible et que par respect pour la famille", il fallait être prudent et mesuré dans ses propos. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de ce décès. La classe de l’adolescente doit rencontrer jeudi une équipe médico-pédagogique et vendredi un moment de recueillement est prévu dans l'établissement scolaire.

Elle a défendu le fait d'accorder des subventions aux lycées privés. "On est dans un système scolaire qui est le plus inégal au monde" a affirmé Agnès Evren. "Dans le cadre de la sécurisation des lycées... on a accordé une subvention de deux millions d'euros pour sécuriser les lycées privés...". Elle indique aussi que des aides sociales ont été rétablies pour soutenir les lycéens défavorisés qui sont dans des lycées privés.

Agnès Evren a évoqué le cyber harcèlement et elle a assuré qu'avec la présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse, elle allait mener un combat pour que les proviseurs puissent porter plainte et qu'il y ait une suite. Elle a défendu le fait d'apporter des aides aux lycées privés. Sur la lutte contre la consommation de cannabis, elle a précisé que, "à 17 ans, 45% des jeunes franciliens fument du cannabis". Pour elle "c'est un enjeu de santé publique".

A propos de la mise en place dans les lycées des tests salivaires, une mesure annoncée par Valérie Pécresse, elle estime que cela a été "caricaturée" alors que cette mesure fait partie d'un plan de prévention,car, dit-elle, "10% des jeunes fument plus d'un joint par jour".

Sur l'éducation artistique et culturelle, elle estime que "les jeunes ont besoin d'être immergés dans la culture". Elle veut créer des ciné-clubs dans les lycées. Leur nombre passera de 40 actuellement à 200. Pour la musique, l'Orchestre National d'Ile-de-France travaillera dans 20 lycées de la région Île-de-France pour "amplifier la connaissance de l'art symphonique dans les lycées de grande couronne".

Ecoutez l'intégralité de l'interview d'Agnès Evren :

Agnès Evren

Partager sur :