Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

14-Juillet à Paris : 175 personnes interpellées en marge du défilé, retour au calme sur les Champs-Élysées

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Les Champs-Élysées à Paris ont été le théâtre d'affrontements entre "gilets jaunes" et membres des forces de l'ordre ce dimanche. Des heurts ont éclaté à l'issue du défilé militaire du 14 juillet. 175 personnes ont été interpellées.

Les forces de l'ordre barrent la route aux manifestants dimanche 14 juillet sur les Champs-Elysées à Paris
Les forces de l'ordre barrent la route aux manifestants dimanche 14 juillet sur les Champs-Elysées à Paris © AFP - Kenzo TRIBOUILLARD

Paris, France

Des dizaines de "gilets jaunes" ont manifesté dimanche après-midi sur les Champs-Élysées. Des affrontements avec les forces de l'ordre ont éclaté à l'issue du défilé militaire du 14 juillet, ont constaté des journalistes de l'AFP ainsi qu'une journaliste du Parisien présente sur place.

Les "gilets jaunes", qui ne portaient par leur chasuble fluo, ont occupé le haut de l'avenue ouverte au public après le défilé, et ont mis à terre au milieu de la chaussée les nombreuses barrières métalliques qui avaient été utilisées pour limiter les déplacements des spectateurs.

175 personnes interpellées, le secteur "évacué par la force"

Dans la matinée, un groupe d'une quarantaine de manifestants avait tenté de forcer une rangée de CRS postés sur les Champs-Élysées selon une journaliste de l'AFP présente sur place. La tension s'est accrue lorsque Eric Drouet, figure du mouvement, a été exfiltré par des policiers avant d'être placé en garde à vue pour "rébellion" selon les informations de franceinfo. Un journaliste du Huffington Post a filmé la scène, postée sur Twitter. 

Deux autres figures des "gilets jaunes", Jérôme Rodrigues et Maxime Nicolle, ont été placées en garde à vue, avant d'être relâchées en fin d'après-midi. "Face aux violences en cours sur les #ChampsÉlysées, les sommations ont été effectuées et le secteur est évacué par la force" a twitté la préfecture de police peu avant 16h00.

Au total, 175 personnes ont été interpellées en marge du défilé du 14-Juillet ont indiqué les autorités peu après 17h00.