Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Politique

146 personnes signent une demande de manifestation pour la marche pour le climat à Nancy

mardi 12 mars 2019 à 12:18 - Mis à jour le mardi 12 mars 2019 à 14:26 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

La marche pour le climat du 8 décembre avait été interdite par la préfecture à Nancy, alors 146 personnes se sont déclarées organisatrices de la prochaine marche prévue le 16 mars. Une demande d'1m20 de haut a été transmise en préfecture de Meurthe-et-Moselle.

Des citoyens déposent une demande de manifestation pour le climat à Nancy signée par 146 co-organisateurs - CLIMAT - ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE
Des citoyens déposent une demande de manifestation pour le climat à Nancy signée par 146 co-organisateurs - CLIMAT - ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE © Radio France - Cédric Lieto

Nancy, France

La dernière marche pour le climat à Nancy avait été interdite le 8 décembre dernier, mais s'était tout de même tenue avec à la clé deux gardes à vue. Conséquence : pour convaincre la préfecture de Meurthe-et-Moselle d'autoriser la marche pour le climat du samedi 16 mars (place Charles III, à 14 heures), une demande d'autorisation de manifester, signée par 146 organisateurs, a été déposée en préfecture de Meurthe-et-Moselle ce mardi 12 mars.

Les 146 noms couchés sur papier

Ils étaient sept à déposer cette demande rédigée sur une feuille d'1m20 de hauteur avec noms, prénoms et coordonnées des 146 signataires. Une demande insolite sur la forme explique Florent Compain, président des Amis de la terre et gardé à vue le 8 décembre dernier : 

"Un dépôt improbable sur le format mais pas en terme de détermination et de mobilisation citoyenne [...] Ca a surpris, ça a fait sourire aussi et je pense que c'est un effet recherché. En même temps, c'est très sérieux et ce n'est parce qu'une action peut avoir un caractère humoristique qu'elle n'est pas extrêmement sérieuse."

Cette organisation par 146 personnes, c'est aussi un moyen de convaincre le préfet d'autoriser la marche explique Virginie, l'une des signataires : 

"On voulait montrer qu'on était nombreux et que ce soit maintenu. Il y a urgence et on est nombreux à le penser".

Des organisateurs qui espèrent que la marche sera autorisée samedi prochain par le préfet et qui ont prévu de sécuriser le cortège annoncé comme "100% festif et 100% non-violent" avec une centaine de personnes mobilisées pour encadrer les manifestants.