Politique

1500 personnes à l’écoute d’Emmanuel Macron à Reims

Par Philippe Rey-Gorez, France Bleu Champagne-Ardenne vendredi 17 mars 2017 à 23:45

La fin du meeting d'Emmanuel Macron
La fin du meeting d'Emmanuel Macron © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Environ 1500 personnes se sont rassemblées ce vendredi soir pour entendre Emmanuel Macron, au centre des congrès de Reims. Un meeting où le chef de file du mouvement En Marche a longuement parlé d’histoire et d’identité française, prenant Marine Le Pen pour cible à plusieurs reprises.

Emmanuel Macron était en campagne ce vendredi à Villers-Cotterêts, dans l’Aisne, puis à Reims, où il a tenu un meeting en soirée. Le président du Modem François Bayrou, qui s'est rallié à lui, était là également, ou encore Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre de la culture, également membre du Modem.

Emmanuel Macron - Radio France
Emmanuel Macron © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Le chef de file du mouvement en marche avait justement choisi la culture comme thème de cette journée.

Le "patriotisme ouvert"

La culture, un thème qu'Emmanuel Macron a longuement évoqué pendant le meeting, faisant appel à la langue française et à l'histoire. Passage à Reims oblige, il a cité Clovis à la cathédrale de Reims, Foujita, Arthur Rimbaud, et même Raymond Kopa... Pour Emmanuel Macron, l’identité et le patriotisme français doivent être ouverts. Il a fustigé ce qu’il appelle le "nationalisme étriqué" de Marine Le Pen.

Les autres thèmes de sa campagne ont bien sûr également été abordés : éducation et culture, société du travail, modernisation de l’économie, sécurité, renouveau démocratique et Europe. Mais à la sortie, dans le public, les opinions étaient partagées. Beaucoup de personnes attendaient notamment plus de précisions sur le programme.

Emmanuel Macron et François Bayrou place d'Erlon à Reims - Radio France
Emmanuel Macron et François Bayrou place d'Erlon à Reims © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Emmanuel Macron repart en campagne ce samedi. Il doit présenter son projet pour la défense nationale.