Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

1er-mai : cortège clairsemé à Marseille

mardi 1 mai 2018 à 12:11 Par Bénédicte Robin, France Bleu Provence

Quelque 2 000 personnes se sont rassemblées ce mardi matin pour manifester au départ du Vieux-Port à Marseille contre la politique du gouvernement avec le député marseillais Jean-Luc Mélenchon en tête de cortège.

Environ 2 000 personnes selon nos estimations au départ de la manifestation du 1er mai sur le Vieux-Port de Marseille
Environ 2 000 personnes selon nos estimations au départ de la manifestation du 1er mai sur le Vieux-Port de Marseille © Radio France - Laurent Grolée

Marseille, France

Jean-Luc Mélenchon a pris la tête du cortège de ce mardi 1er mai au départ du Vieux-port de Marseille. Le député France Insoumise des Bouches-du-Rhône a estimé, au micro de France Bleu Provence, que "la jonction des forces" pour ne pas dire la convergence des luttes : "c'est bien parti, c'est en train de se faire" malgré un cortège plutôt clairsemé.

Jean-Luc Mélenchon, député France Insoumise des Bouches-du-Rhône dans le cortège marseillais du 1er mai - Radio France
Jean-Luc Mélenchon, député France Insoumise des Bouches-du-Rhône dans le cortège marseillais du 1er mai © Radio France - Laurent Grolée

Les syndicats en ordre dispercé

D'après nos estimations, quelque 2.000 personnes étaient au départ de la manifestation sur le Vieux-Port à Marseille.

Manifestation du 1er mai à Marseille - Radio France
Manifestation du 1er mai à Marseille © Radio France - Laurent Grolée

Malgré l'accumulation des colères et des revendications : les cheminots, les salariés d'Air France, les personnels hospitaliers, les étudiants, les retraités, les syndicats n'ont pas appelé à un front uni. 

Traditionnellement, cette journée du 1er mai n'est pas un jour où les syndicats font bloc. Ce 1er mai 2018 n'échappe donc pas à la règle.