Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

1er tour : il y a une "partition saisissante du Doubs" Guillaume Gourgues, maître de conférences en Sciences politiques

-
Par , France Bleu Besançon

En Franche-Comté, Marine Le Pen est arrivée en tête dans le Doubs, la Haute-Saône et le Jura, elle a fait un record à Saurons (65% des voix). Emmanuel Macron est en tête à Besançon. Analyses locales avec Guillaume Gourgues, maître de conférences en Sciences politiques à la fac de Franche-Comté.

Guillaume Gourgues maître de conférences en Sciences politiques à l'université de Franche-Comté
Guillaume Gourgues maître de conférences en Sciences politiques à l'université de Franche-Comté - Ludovic Godard/ UFC

En regardant la carte des résultats, Guillaume Gourgues, maître de conférences en Sciences politiques à l’université de Franche-Comté est affirmatif : il y a "une partition assez saisissante du Doubs, entre le nord du département où prime le vote en faveur de Marine Le Pen, l’agglo de Besançon qui place Macron en tête et la zone frontalière avec la Suisse qui reste fidèle à François Fillon".

Le spécialiste, qui a lancé une étude des résultats dans notre région, commune par commune confirme aussi que les logiques de vote ont changé : "On a beaucoup de mal à comprendre les raisons de ces choix électoraux, les ressorts sont de plus en plus compliqués à décrypter".

Cependant il y a bien une explication structurelle et sociale selon Guillaume Gourgues : "le sentiment de détérioration des situations concrètes, locales, vécues, d’abandon dans le bassin de Montbéliard, où Le Pen fait 30% permet de voir concrètement les effets de cette désindustrialisation qui persiste et s’enracine et se traduit électoralement" selon l’hypothèse que défend le maître de conférences.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le Pen gagne 10.000 voix dans le Doubs, Mélenchon 20.000

Si Guillaume Gourgues confirme que Marine Le Pen a brisé le plafond de verre de son parti en enregistrant un score de plus de 7.7 millions de voix, il relativise sa progression : "Au niveau du département du Doubs, Marine Le Pen a gagné 10.000 voix, dans le même temps Jean-Luc Mélenchon en gagne 20.000 , la dynamique électorale n’est pas que pour le Front national" précise le spécialiste de la politique. Dans certaines villes notamment Marine le Pen plafonne, comme à Besançon par exemple.

En termes de reports de voix, si Guillaume Gourgues précise que c’est très compliqué de faire des prédictions pour le second tour, il affirme qu’un réservoir de voix en faveur d’Emmanuel Macron existe "ce qu’on constate c’est que dans toute la partie du département qui jouxte la frontière suisse, où François Fillon arrive en tête, Emmanuel Macron a quand même fait des percées impressionnantes, ce qui a créé des duos de tête Fillon-Macron. Donc il peut y avoir un report car il y a des gens de droite qui ont déjà voté pour Emmanuel Macron" complète le spécialiste. Guillaume Gourgues conclut que l’incertitude sur le report des voix et sur l’issue de l’élection est très grande à droite et à gauche.

Guillaume Gourgues, invité de France Bleu Besançon ce mardi matin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess