Politique

À Jarnac, François Hollande affirme sa "fidélité active" à François Mitterrand

Par Félix Mathieu et Typhaine Morin, France Bleu Gironde, France Bleu La Rochelle, France Bleu Poitou et France Bleu vendredi 8 janvier 2016 à 10:35 Mis à jour le vendredi 8 janvier 2016 à 15:17

François Hollande se recueille devant la tombe de François Mitterrand
François Hollande se recueille devant la tombe de François Mitterrand © Reuters

Deux décennies après le décès de l'ancien président, sa ville natale est au cœur des commémorations. Le président Hollande s'est rendu sur la tombe de son prédécesseur, qui présida la France de 1981 à 1995. François Mitterrand était resté fidèle à sa Saintonge natale, où il se rendait régulièrement.

Vingt ans jour pour jour après la mort de François Mitterrand, François Hollande s'est recueilli ce vendredi sur la tombe du président défunt à Jarnac, en Charente, où il était né le 16 octobre 1916. Le chef de l'Etat est le premier président en exercice à se recueillir sur la tombe du premier président socialiste de la Ve République. François Hollande était entouré de deux des trois enfants de François Mitterrand, Mazarine et Gilbert, mais aussi des fidèles du président défunt, comme Jack Lang, Hubert Védrine, Pierre Bergé ou Anne Lauvergeon. 

François Hollande a déposé une gerbe et observé une minute de silence devant le caveau familial, et il s'est dit "en fidélité active" vis-à-vis de l'ancien président. Quelques roses rouges et un drapeau européen avaient été déposés auparavant par des anonymes. Puis le président, qui s'était offert à son arrivée sous la pluie un bain de foule parmi les Charentais, s'est rendu à la maison natale de François Mitterrand, à quelques centaines de mètres de là.

En fidélité active" - François Hollande

Lors de cette visite, il a signé un livre d'or, y inscrivant : "fier de revenir ici comme président de la République pour rendre hommage à l'homme que j'ai suivi, au président que j'ai servi. Tout est continuité et tout est changement". Avec cette formule inscrite plus bas : "en fidélité active". **

VOTEZ ►► [Quelle est la mesure la plus marquante des septennats de François Mitterrand ?**](https://www.francebleu.fr/infos/politique/votez-quelle-est-la-mesure-la-plus-marquante-des-septennats-de-francois-mitterrand-1452177015)

Maison natale, musée du double septennat et cimetière

Dans la commune de plus de 4.600 habitants, les traces de l'ancien chef de l'Etat sont nombreuses. De la maison natale au cimetière, en passant par le musée du double septennat.

La maison natale de François Mitterrand rue Abel Guy à Jarnac. - Radio France
La maison natale de François Mitterrand rue Abel Guy à Jarnac. © Radio France - Pierre Marsat

"Il avait vraiment ses racines à Jarnac" - Reportage Pierre Marsat

Une colonne salue sa mémoire sur la place du château : on peut y voir le chêne et l'olivier entrecroisés symbolisant la paix et l'enracinement, le logo de sa présidence puis de la fondation France Libertés fondée par son épouse, Danielle Mitterrand. La place avait été mise sous le feu des projecteurs le jour de ses obsèques, le 11 janvier 1996. 

Les grands de ce monde lui avaient rendu hommage en la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, Barbara Hendricks avait entonné Le temps des cerises place de la Bastille à Paris, mais c'est à Jarnac que les deux familles de François Mitterrand s'étaient retrouvées, unies par le deuil. Sous l’œil des caméras retransmettant l’événement en direct, le vent avait soufflé sur la place centrale du bourg charentais, soulevant le drapeau tricolore du cercueil. Le corbillard et son cortège avaient ensuite marqué une halte devant le 22 rue Abel Guy, avant d’emmener l'ancien président jusqu'à sa dernière demeure.

"On est du pays de son enfance"

Si le responsable politique s'enracina électoralement dans la Nièvre, l'homme n'oublia jamais sa Saintonge natale, celle des jours heureux de son enfance. Rue Abel-Guy, dans un cabanon proche de l'ancienne vinaigrerie des Mitterrand, des marques le long d'un cabanon témoignent encore de l'époque où le futur président et ses frères et sœur mesuraient chaque année leur taille. Il a écrit les promenades en barque avec son père sur le fleuve Charente, les études chez les jésuites à Angoulême. "On est du pays de son enfance", dira François Mitterrand, comme le rappelle une citation dans le musée du double septennat.

Et c'est moins connu, Mitterrand le Charentais aimait aussi beaucoup la Charente-Maritime, où il se rendait souvent...

"Il avait une obsession, c'était Fort Boyard" - Reportage Marie-Laurence Dalle

Lorsque survient la nouvelle de sa mort ce 8 janvier 1996, il est autant question de l'homme que de son bilan. Dans son allocution à 20h, un président Chirac visiblement ému brosse à grands traits quelques grandes réalisations - l'Europe, l'abolition de la peine de mort. Mais laissant à d'autres le soin d'évoquer les 39 heures, la cinquième semaine de congés, la retraite à 60 ans, la dépénalisation de l'homosexualité, le RMI, la libéralisation de l'audiovisuel, la décentralisation, ou la Pyramide du Louvre, l'ancien adversaire choisit de s'appesantir plus longuement sur l'homme privé qui "donne le sentiment d'avoir débordé sa propre vie, épousé son siècle".