Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales dans la Loire et Haute-Loire : le second tour le 28 juin, "il faut en finir !"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le second tour des élections municipales aura lieu le dimanche 28 juin prochain a annoncé ce vendredi le Premier ministre. Pas d’enthousiasme général dans la Loire et en Haute-Loire mais des interrogations sur l'organisation et des doutes sur la valeur du résultat.

Le 1er tour des élections municipales avait déjà soulevé de vives critiques.
Le 1er tour des élections municipales avait déjà soulevé de vives critiques. © Maxppp - Rémy Perrin

Le conseil scientifique donnera un nouvel avis 15 jours avant le scrutin pour confirmer ce rendez-vous du 28 juin, en fonction de la situation sanitaire à ce moment là. D'ici la mi juin, les communes concernées par un 2e tour vont donc réfléchir concrètement à l’organisation de ce second tour, en terme de lieux de votes, de précautions sanitaires mais aussi de moyens humains car il faudra de nombreux bénévoles pour assurer la tenue de ce scrutin.

"Cette période transitoire doit prendre fin"

En Haute-Loire, parmi les communes qui vont devoir préparer ce second tour, c’est le cas de Retournac dont le maire Pierre Astor, est en ballotage. Pour lui il faut tenir ce scrutin et terminer ces élections : "Il faut en finir avec cette période qui est intermédiaire. Attendre le mois de janvier, pourquoi pas, médicalement parlant. Mais le monde de l'économie est en attente, il faut arriver à faire tourner les mairies. Il y a aussi la nécessité démocratique. Un maire élu au premier tour, sa légitimité est renforcée. La légitimité d'un maire en ballotage n'est pas acquise pour le moment. Cette période transitoire doit prendre fin un jour ou l'autre".

"Des membres de l'équipe municipale m'ont déjà dit qu'ils ne viendront pas"

Dans la Loire, 25 communes vont préparer ce second tour. C’est le cas de Saint-Cyprien, près d’Andrézieux-Bouthéon. Les 2 bureaux de vote habituels sont dans des lieux trop étroits pour accueillir ce scrutin, il faudra donc s’adapter mais la situation ne plait pas au maire sortant, en lice pour le second tour, Marc Archer : "ce sont des locaux adaptés à des élections traditionnelles où on peut tailler le bout de gras sur le parvis. Là il n'en sera pas question. Nous organiserons le second tour en sachant déjà que des membres de l'équipe municipale m'ont déjà dit qu'ils ne viendront pas, tandis que des électeurs ne viendront pas voter, en réponse à ce qui s'est passé le 15 mars. C'est pervers : on a fait une première erreur le 15 mars et on est en train de la doubler".

"Ce qui est le plus compliqué pour les candidats c'est la campagne"

A Rive de Gier, le maire sortant est en ballotage défavorable. Jean-Claude Charvin qui assure que le vote pourra avoir lieu dans sa commune mais que le résultat ne risque pas de refléter la réalité des opinions avec sans doute encore une forte abstention : "Chez nous, c'était 34% de votants au premier tour ce qui ne rime à rien en terme de participation démocratique et de validation d'un scrutin. Nous étions dans l'annonce du virus lors du premier tour. Là nous serons dans le vécu depuis trois mois. Les gens risquent d'être encore plus réticents à se déplacer. Ce qui est le plus compliqué pour les candidats c'est la campagne : pas de rassemblement, pas de réunion publique, pas de distribution de tracts."

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu