Politique

Trois nouveaux chevaliers de la Légion d'honneur dans la Loire et en Haute-Loire

Par Rémi Brancato, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 1 janvier 2016 à 19:36

Gérard Lindeperg, Eliane Wauquiez Motte et Franck Chauvin.
Gérard Lindeperg, Eliane Wauquiez Motte et Franck Chauvin. © Maxppp

La promotion du 1er janvier 2016 a distingué trois personnalités de la Loire et de la Haute-Loire : Eliane Wauquiez Motte, maire du Chambon sur Lignon et mère de Laurent Wauquiez, Gérard Lindeperg, ancien député socialiste de la Loire et Franck Chauvin, cancérologue.

Parmi les plus de 600 personnes distinguées pour ce 1er janvier 2016, 3 sont ligériennes et alti-ligériennes. Récompensés par le premier Ministre Manuel Valls, deux politiques de la région obtiennent le grade de chevalier : Eliane Wauquiez Motte,_* maire du Chambon sur Lignon**, également mère de Laurent Wauquiez qui deviendra président de la région Auvergne Rhône-Alpes lundi 4 janvier et ***_Gérard Lindeperg,* ancien député socialiste de la Loire* de 1997 à 2002. La ministre de l'Education nationale a élevé, également au grade de chevalier le professeur à l'université de médecine Jean Monnet de Saint-Etienne, Franck Chauvin, cancérologue.

Franck Chauvin, un spécialiste de la prévention des cancers

Le Professeur Chauvin est le fondateur du centre Hygée de prévention des cancers, au sein de l'Institut de cancérologie de la Loire, en 2004. Alors que le cancer touche 1000 nouvelles personnes chaque jour, il estime qu'un cas sur deux pourrait être évité grâce à la prévention.

"Depuis une dizaine d'années (...) on a voulu essayer de développer la prévention des cancers, il faut faire en sorte que la population adhère aux mesages de prévention".

Le cancérologue se bat pour une meilleure prévention, Rémi Brancato.

Il développe notamment des outils de diversification de la prévention : notamment une exposition avec des écrans tactiles, ludique, pour que les gens apprennent "sans avoir l'impression d'être dans quelque chose de rébarbatif". Ses recherches portent aussi sur les inégalités à réduire face à la maladie :

"C'est quelque chose qui me tient a coeur : je trouve inacceptable qu'il y ait 10 ans d'espérance de vie entre des personnes qui ont un faible niveau d'éducation et des personnes qui ont BAC +5, par exemple" Franck Chauvin, cancérologue.

Gérard Lindeperg a accepté la distinction après les manifestations du 11 janvier 2015

Gérard Lindeperg, ancien député socialiste de la Loire, de 1997 à 2002, ancien chef de l'opposition municipale  à Saint-Etienne, candidat malheureux à la mairie à deux reprises en 1995 et en 2002 est lui aussi promu au grade de chevalier. On lui avait déjà proposé à plusieurs reprises la légion, qu'il avait déclinée.

Cette année, il a accepté, après les attentats et notamment après les marches du 11 janvier 2015 :

"J'ai pris conscience de ce que représentaient la République et la Nation : il y a un moment dans l'Histoire, où des choses abstraites trouvent une signification concrète."

Gérard Lindeperg explique pourquoi il a accepté la légion après cette année 2015

Gérard Lindeperg fait partie de la promotion du Premier ministre, Manuel Valls.

Eliane Wauquiez Motte, maire du Chambon-sur-Lignon et mère du nouveau président de région

Et le Premier ministre a aussi distingué une personnalité de droite dans la région : Eliane Wauquiez Motte. La maire du Chambon-sur-Lignon commence bien l'année 2016 et elle la poursuivra d'une plus belle manière encore lundi 4 janvier, lorsque son fils, Laurent Wauquiez, numéro 2 du parti Les Républicains, prendra la tête de la nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes. Eliane Wauquiez Motte sera lundi matin l'invitée de France Bleut Saint-Etienne Loire à 7h50 pour évoquer cette élection.

Partager sur :