Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

30% des adhérents du FN d'Indre-et-Loire ont tardé à reprendre leur carte du parti après la présidentielle

samedi 10 mars 2018 à 6:09 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

Le Front National réunit ses militants lors d'un congrès national de refondation du parti, à Lille, ce week-end. En Indre-et-Loire, un tiers des adhérents n'a pas repris sa carte, au lendemain de la présidentielle. "Ils reviennent peu à peu", assure la secrétaire départementale du FN 37.

Marine Le Pen espère un nouveau souffle après son échec à la présidentielle et son débat de l'entre-deux tours raté.
Marine Le Pen espère un nouveau souffle après son échec à la présidentielle et son débat de l'entre-deux tours raté. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Indre-et-Loire, France

Depuis la présidentielle et le débat d'entre-deux tours ratés par la présidente du FN, il y a un trouble chez de nombreux frontistes,  et ce trouble, on l'a ressenti aussi en Indre-et-Loire.

30% des 1 200 adhérents ont tardé à renouveler leur adhésion au FN 37

En Indre-et-Loire, le Front National a eu jusqu'à 1 200 adhérents, fin mai 2017, mais de l'aveu même de Véronique Péan, qui dirige le FN 37,  30% des militants n'ont pas repris leur carte dans les mois qui ont suivis. Simple retard, selon Véronique Péan, qui reconnait que "il y a bien eu un moment de flottement, d'interrogation, de ras-le-bol, mais ça redémarre. Depuis l'hiver, les courbes de réadhésions sont ascendantes, c'est très net".

Elle avance deux explications à cette baisse, au moins temporaire, des effectifs frontistes : déjà, la lassitude des militants, après de long mois de campagne électorale. Elle reconnait tout de même aussi que Marine le Pen a raté son débat de l'entre-deux tours, même si selon Véronique Péan, le problème concernait plus la forme que le fond.  

"On est d'accord, le débat était raté sur la forme, mais sur le fond, les français vont constater que Marine Le Pen avait prévenu de choses qui sont en train de se vérifier, comme les retraités et la CSG, ou la casse du service public ferroviaire"

Selon la secrétaire départementale du FN d'indre-et-Loire, les militants reviennent, depuis cet hiver, en réaction à la baisse du pouvoir d'achat des retraités, par exemple, ou à d'autres réformes contestées. 

Elle affirme que le FN 37 n'est plus très loin d'avoir reconstitué ses troupes d'avant la présidentielle, mais elle mise tout de même beaucoup sur le congrès de ce week-end.