Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

30 élus et militants annoncent leur départ du Parti socialiste en Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan

Pour marquer le coup, ils ont annoncé ensemble leur départ du PS : 30 élus et militants de Loire-Atlantique quittent le parti avant le congrès. Parmi eux, le conseiller régional Éric Thouzeau qui était l'invité de France Bleu Loire Océan ce mardi matin.

Les 30 élus et militants PS ont annoncé leur départ en commun pour marquer les esprits
Les 30 élus et militants PS ont annoncé leur départ en commun pour marquer les esprits © Radio France - Louis de Bergevin

Loire-Atlantique, France

Depuis le fiasco de la présidentielle et des législatives, déjà 500 militants ont quitté le Parti socialiste de Loire-Atlantique. Il faut en ajouter 30 de plus depuis ce lundi soir. 30 élus et militants qui ont décidé de faire cette annonce en commun pour marquer le coup et pour montrer à quel point le PS va mal. Parmi eux, Éric Thouzeau, le conseiller régional, qui était l'invité de France Bleu Loire Océan ce mardi matin.

Pour nous, il n'est plus possible de redresser le Parti socialiste

"Le quinquennat de François Hollande a été désastreux. Et, le problème, c'est que le PS ne tire aucun bilan de ce quinquennat. Comment voulez-vous reconstruire une formation politique sans tirer les conséquences de l'échec ?", affirme Éric Thouzeau pour expliquer son départ. Mais pourquoi maintenant et pas il y a trois ou six mois ? "Parce que, pour nous, il n'est désormais plus possible de redresser le parti. Le combat interne ne permettra pas d'influencer l'orientation du Parti socialiste". Le PS qui doit se trouver un nouveau leader. Il y a actuellement cinq candidats.

Le Parti socialiste qui permettait de rassembler la gauche, celui-là, il est mort

Et c'est pour avoir plus de poids pour expliquer des raisons de leur départ que ces 30 élus et militants ont annoncé leur départ en même temps. "Depuis les élections, 500 militants ont quitté le PS de Loire-Atlantique", poursuit Éric Thouzeau. "Ils l'ont fait sur la pointe des pieds. Nous, nous voulions expliquer les raisons de notre départ. Ce PS là est malheureusement très éloigné des valeurs du Parti socialiste auquel j'ai adhéré en 1994. Le Parti socialiste qui était le pivot de la gauche, qui permettait de rassembler la gauche - y compris des sensibilités différentes - et donc qui nourrissait un débat utile, je crois que ce Parti socialiste là, il est mort".  

Rassembler la gauche pour contrer la politique d'Emmanuel Macron

Certains militants qui viennent d'annoncer leur départ vont rejoindre le mouvement de Benoît Hamon. Éric Thouzeau, lui, va continuer à militer aux côtés de Gérard Filoche, au sein du "réseau de la gauche démocratique et sociale". "Ce qui est important, c'est de travailler de façon permanente à une coalition des forces de gauche. C'est la seule façon de contrer la politique de droite d'Emmanuel Macron. Il faut travailler au rassemblement de la gauche. En Loire-Atlantique, on travaille déjà avec les communistes et Europe-Écologie-les Verts. Il y a besoin aujourd'hui de lieu de débats, de confrontations, d'échanges entre les différentes sensibilités de la gauche".

Il faut d'abord organiser un débat de fond

Qui pour l'incarner ? C'est justement de ce modèle-là que veut sortir Éric Thouzeau. De l'obligation de se trouver un chef en vue des élections. "La gauche, malheureusement, a cédé à cela aussi. Il faut d'abord organiser le débat d'idées, le débat de fond. Il faut reconstruire une gauche démocratique et pluraliste. Avec Jean-Luc Mélenchon qui est incontournable actuellement à gauche, avec Benoît Hamon, avec Pierre Laurent du Parti communiste, avec les écologistes... C'est-à-dire rassembler tous ceux qui sont pour une gauche sociale et écologique. Et ça, c'est incontournable".