Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

300 à 400 gilets jaunes à La Rochelle pour l'acte 24, une interpellation

-
Par , France Bleu La Rochelle

Ils avaient prévu de manifester sur le vieux port, mais le préfet l'a interdit. Les gilets jaunes ont donc cheminé dans les rues commerçantes, guettant une brèche. En vain. Seul moment de tension vers 16h près de la Grosse horloge. Une personne a été interpellée.

Pour l'acte 24, 300 à 400 gilets jaunes ont tourné autour du port de La Rochelle, sans pouvoir accéder. Les quais étaient gardés par 200 policiers et gendarmes.
Pour l'acte 24, 300 à 400 gilets jaunes ont tourné autour du port de La Rochelle, sans pouvoir accéder. Les quais étaient gardés par 200 policiers et gendarmes. © Radio France - Julien Fleury

La Rochelle, France

Les Gilets jaunes s'étaient donné rendez-vous de tout le département de la Charente-Maritime, ce samedi à La Rochelle, pour l'acte 24 de leur mobilisation. Initialement, il s'agissait de défiler sur le Vieux port, mais le préfet l'a interdit. 200 policiers et gendarmes étaient mobilisés pour protéger les quais. Entre 300 et 400 gilets jaunes ont donc croisé la foule des acheteurs dans les rues commerçantes du centre-ville, guettant une brèche. En vain.

Seul moment de tension, vers 16 h, lorsque le cortège est arrivé place des Petits bancs, derrière la Grosse horloge. Plusieurs manifestants ont lancé des canettes et des fumigènes sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué avec des grenades lacrymogènes. Plusieurs témoins font état de tirs de LBD (lanceurs de balle de défense), ce que dément formellement le commissaire Olivier Legouestre, directeur départemental de la sécurité publique, qui supervisait les forces de l'ordre ce samedi après-midi. Un manifestant a été interpellé.

Moment de tension au pied de la Grosse horloge. Tirs de fumigènes et de quelques canettes côté manifestants. Les forces de l'ordre répliquent avec des lacrymogènes. - Radio France
Moment de tension au pied de la Grosse horloge. Tirs de fumigènes et de quelques canettes côté manifestants. Les forces de l'ordre répliquent avec des lacrymogènes. © Radio France - Julien Fleury
Des policiers prêts à tirer au LBD. Plusieurs tirs auraient eu lieu selon les manifestants, ce que dément le commissaire chargé de superviser les forces de l'ordre. - Radio France
Des policiers prêts à tirer au LBD. Plusieurs tirs auraient eu lieu selon les manifestants, ce que dément le commissaire chargé de superviser les forces de l'ordre. © Radio France - Julien Fleury

Le jeu du chat et de la souris s'est achevé à la guinguette de La Rochelle, qui a rouvert ses portes ce weekend pour l'été. Bière en main, le dernier carré des manifestants ne perdait pas espoir de pouvoir s'infiltrer sur le vieux port en fin de journée.

Une bière à la guinguette de La Rochelle, en attendant peut-être de pouvoir s'infiltrer sur le port... - Radio France
Une bière à la guinguette de La Rochelle, en attendant peut-être de pouvoir s'infiltrer sur le port... © Radio France - Julien Fleury