Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

40 ans après la victoire de François Mitterrand, ce militant rennais replonge dans ses souvenirs

-
Par , France Bleu Armorique

Le 10 mai 1981, François Mitterrand devient le premier président de gauche de la Ve république. Le militant socialiste rennais Jean-Pierre Leborgne prépare un ouvrage sur cette campagne présidentielle historique.

Jean-Pierre Leborgne prépare un ouvrage sur la campagne présidentielle de 1981 en Ille-et-Vilaine
Jean-Pierre Leborgne prépare un ouvrage sur la campagne présidentielle de 1981 en Ille-et-Vilaine © Radio France - Céline Guétaz

"C'était la fête ce 10 mai 1981, on a bu 80 bouteilles de champagne à la ferme de la Harpe à Rennes pour célébrer la victoire de François Mitterrand", se souvient Jean Pierre Leborgne. Militant socialiste et permanent de la fédération socialiste en Ille-et-Vilaine pendant près de 40 ans, Jean-Pierre Leborgne prépare un ouvrage sur cette campagne électorale qui a conduit à la victoire de François Mitterrand. Le sexagénaire a ressorti ses très nombreuses notes rédigées tout au long de ces décennies passées au PS 35. Il a aussi quelques photos "là, c'est la liesse place de la mairie à Rennes, celle-ci, c'est lors de la fête de la rose à Fougères en 1979"

Il dégageait une puissance remarquable, et déjà en 1979, on voyait qu’il avait la capacité d’être président de la République.

Jean-Pierre Leborgne rencontre François Mitterrand lors de sa venue à Fougères pour la fête de la rose, en 1979 : "Nous avions aussi organisé une visite de ferme à Acigné". Cette rencontre, le militant l'a encore en tête. "On voyait qu’il avait la capacité d’être président de la république, on le savait ». 800 militants socialistes d’Ille-et-Vilaine vont faire campagne, avec le traditionnel collage d’affiche.

Des affiches de campagne payées par les sections locales du parti

Les affiches de cette campagne présidentielle de 1981 "sont achetées par les sections locales, elles se sont pas fournies par le PS national. Et c'est un coût important. Je me souviens que c'était 50 centimes l’affiche format A 3 et un franc pour une affiche 60X80". A la fédération socialiste d'Ille-et-Vilaine "très plurielle à ce moment-là" souligne le militant, "il y avait une grande camaraderie, et tous les militants vont véritablement faire campagne pour François Mitterrand. C'est Michel Denis, ancien président de l’université de Haute Bretagne qui préside le comité de soutien, mais il y a aussi des agriculteurs comme Pierre Rétif, alors président des Cuma, oui Louisette Moison qui est femme de garagiste à Messac"

Jean-Pierre Leborgne a gardé photos et brochures retraçant la campagne présidentielle de 1981
Jean-Pierre Leborgne a gardé photos et brochures retraçant la campagne présidentielle de 1981 © Radio France - Céline Guétaz

10.000 personnes lors du meeting du 20 mars 1981 à Rennes

François Mitterrand fait campagne en Bretagne. Le 14 mars 1981, il enchaine des visites à St Malo, à St Brieuc puis à Lorient. Une semaine plus tard, le 20 mars, il tient un grand meeting à la salle omnisports à Rennes avec 10.000 personnes dans les gradins. "Près de 200 militants sont mobilisés pour accueillir les cars qui viennent de partout. C’était impressionnant. Dans la salle, il y avait des militants adhérents depuis 1936, mais aussi beaucoup de jeunes". 

Une soirée de liesse, des militants en larmes

Le 10 mai 1981, Jean-Pierre Leborgne est président d’un bureau de vote, boulevard de la Liberté à Rennes. Dans la soirée, il rejoint la ferme de la Harpe en début de soirée : "C’était la fête, la joie. Ce qui était aussi très émouvant, c'est lorsque qu'Edmond Hervé, alors maire de Rennes, est venu nous rejoindre. Il y avait des militants en larmes". 

La semaine suivant l'élection, des chefs d'entreprises sont venus nous acheter le programme du PS.

La joie du "peuple de gauche" est loin d'être partagée par tout le monde. Une semaine après l'arrivée au pouvoir de François Mitterrand, Jean-Pierre Leborgne se souvient que des chefs d'entreprises sont venus au siège de la fédération du PS à Rennes. "Certains envoyaient leurs chauffeurs acheter le programme du PS, d'autres avaient la courtoisie de venir jusqu'à nous", raconte le militant. 

Au second tour, François Mitterrand fait un score important à Rennes, avec 56% des voix, mais en Ille-et-Vilaine, il n'enregistre que 45% des voix. "Comme quoi, il y avait encore du chemin à faire en Ille-et-Vilaine. Mais ce 10 mai 1981 a tout de même marqué une étape importante dans la longue histoire des socialistes en Bretagne".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess