Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

40 ans de l'élection de François Mitterrand : les souvenirs d'une union de la gauche en Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

Il y a quarante ans, un séisme politique se produisait. François Mitterrand devenait le premier président socialiste de la Cinquième République, après vingt-trois ans de gaullisme et de giscardisme. En Limousin, on se souvient d'un président de l'union de la gauche qui a néanmoins déçu parfois.

Les militants de toute la France se souviennent de l'accession au pouvoir de François Mitterrand, le 10 mai 1981.
Les militants de toute la France se souviennent de l'accession au pouvoir de François Mitterrand, le 10 mai 1981. © Radio France - Nathanael Charbonnier

Dans la banlieue populaire où habite Gulsen Yildirim, les klaxons résonnent jusqu'au dernier étage. La jeune fille, alors âgée de 8 ans, se souvient de l'émotion de ses parents, d'origine immigrée, lors de l'accession de François Mitterrand au pouvoir. "Je me suis dit : un homme aussi acclamé ne peut qu'être un homme bon". 

Une union de la gauche désirée aujourd'hui

40 ans après, devenue militante, la présidente de la fédération socialiste de Haute-Vienne loue désormais l'héritage de François Mitterrand. Les réformes sociétales, comme l'abolition de la peine de mort, comme les réformes dans le domaine de la communication. 

"L'émotion était présente ce 10 mai mais pas la surprise"

Alain Rodet n'était pas encore maire de Limoges ce 10 mai 1981. Il allait être élu député de Haute-Vienne pour la première fois. Il se souvient d'une journée teintée d'émotion, mais pas de surprise étonnamment. _"_On savait depuis le milieu d'après-midi que les tendances étaient à la victoire. A 20 heures, nous étions heureux, mais nous savions que les épreuves allaient commencer." Celui qui a pris un train de nuit pour rejoindre Pierre Bérégovoy, dont il était proche, se souvient de l'ambiance studieuse de cette élection. 

Car aujourd'hui, François Mitterrand symbolise politiquement cette union de la gauche, réalisée aux côtés des communistes. Pierre Allard, l'actuel maire de Saint-Junien, loue donc le réformisme du président socialiste durant les quatre premières années. "Ensuite, s'est produit la cassure, lors des plans de rigueurs et des difficultés pour réformer la France" se souvient-t-il.

Les souvenirs de l'élection de François Mitterrand de Paul Roche, patron du PS en Corrèze, 34 ans

L'union de la gauche telle que François Mitterrand l'a réalisée au congrès d'Epinay est encore désirée à gauche, alors que l'échéance présidentielle arrive bientôt. "Elle est possible et c'est même une exigence" souligne Gulsen Yildirim, "si on ne veut pas que la gauche n'existe pas en 2022, et laisser la place à un duel mortifère entre Emmanuel Macron et l'extrême-droite".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess