Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

50% des maires et conseillers municipaux ne se représenteront pas selon l'association des Maires de Sarthe

-
Par , France Bleu Maine

La moitié des maires, adjoints et conseillers municipaux ne se représenteront pas en mars prochain selon l'association des maires de Sarthe dont le congrès a lieu samedi à Arnage. La question est de savoir si d'autres femmes et hommes vont se présenter à leur place.

Marc Joulaud, maire de Sablé et président de l'association des maires de la Sarthe
Marc Joulaud, maire de Sablé et président de l'association des maires de la Sarthe © Radio France - yann lastennet

Arnage, France

"Les maires sont sans doute un peu usés" reconnaît Marc Joulaud, le maire de Sablé et président de l'association des maires de Sarthe, dont le congrès a lieu samedi à Arnage. Selon un décompte réalisé, la moitié des élus - maires, adjoints, conseillers municipaux - ne se représenteront pas en mars prochain. "La question qui est la notre c'est de savoir s'il y aura des habitants qui vont s'engager pour les remplacer" souligne Marc Joulaud qui estime que la situation était à peu près similaire avant les précédentes élections municipales.

Le maire est "à portée de baffe"

Les élus locaux ont sans doute été "malmenés" explique le maire de Sablé. L'évolution des finances locales, la réforme des cartes communales et le contexte national a fatigué ceux qui dirigent les mairies. Et la mort du maire de Signes ou les menaces reçues par le maire de Pruillé-L'Eguillé pèsent également. Le maire est "à portée de baffes" selon Marc Joulaud. "Il est fait pour recevoir des doléances, des récriminations, mais tout ça doit se faire dans le respect des individus". Lui-même a parfois connu cette situation dans sa ville de Sablé, il pointe aussi le fait que les agents municipaux sont régulièrement "insultés, pris à partie". A chaque fois, il a porté plaine.

Marc Joulaud se représente dans un contexte compliqué

Marc Joulaud a dit depuis longtemps qu'il est candidat à sa réélection à Sablé-sur-Sarthe en mars prochain. Il fera campagne alors qu'il doit comparaître dans le procès des époux Fillon, quelques jours seulement avant le premier tour. "Ce n'est pas un calendrier idéal, reconnaît celui qui a salarié Pénélope Fillon comme assistante parlementaire pendant cinq ans. J'aurais préféré bien sûr faire campagne dans des conditions différentes (...). J'aurais sans doute quelques demi-journées à passer à Paris" explique le maire qui estime que la décision du tribunal sera connue après l'élection. Il n'écarte pas la possibilité de faire appel, en fonction du résultat :

"On est sur des périodes relativement longues après les élections municipales, l'objectif c'est d'abord de débattre avec les Saboliens". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu