Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en Occitanie : 500 élus appellent à voter pour Aurélien Pradié au second tour

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est une arme bien connue en communication : la tribune de soutien avec signatures. Après Carole Delga, c'est au tour du candidat de la droite en Occitanie d'en user. Environ 500 élus locaux de la région apportent leur soutien à Aurélien Pradié pour dimanche.

Aurélien Pradié dans les locaux de France Bleu Occitanie, au soir du premier tour.
Aurélien Pradié dans les locaux de France Bleu Occitanie, au soir du premier tour. © Radio France - Bénédicte Dupont

Des maires, des conseillers municipaux, des 13 départements d'Occitanie. Ils ont décidé d'apposer leur nom à côté de leur poulain dans cette campagne d'entre-deux tours des élections régionales en Occitanie. 500 élus signent ce mercredi une tribune pour soutenir Aurélien Pradié, le candidat de la droite et du centre.

"Notre Région a besoin d’une respiration démocratique. La gauche socialiste de Carole Delga ne peut pas détenir tous les pouvoirs. Les situations de monopole nuisent toujours à la démocratie. Nous invitons les électeurs de notre Région à donner leurs suffrages à un candidat qui sera le garant de l’alternance démocratique. Aurélien Pradié est ce candidat."

Parmi eux, on retrouve pêle-mêle :

  • dans l'Aude, les maires de  Sigean, Leucate, Quillan
  • en Aveyron, les maires d'Onet-le-Chateau, Réquista, Baraqueville, Bozouls ou encore le sénateur Jean-Claude Anglars
  • en Haute-Garonne, les maires de Fronton, Saint-Jory Castelginest, le maire et la plupart des adjoints au maire de Toulouse, le sénateur Alain Chatillon, la sénatrice Brigitte Micouleau
  • dans le Gers, les maires de Miélan et Vic-Fezensac, entre autres
  • dans le Lot, les maires d'Autoire et St-Jean-Lespinasse
  • dans le Tarn, les maires de Castres, Lavaur ou encore Soual
  • dans le Tarn-et-Garonne,  les maires de Saint-Nauphary, Saint-Cirq ou Reyniès, le Président du Grand Montauban, le sénateur François Bonhomme

Carole Delga avait reçu le soutien de 1.600 élus avant le premier tour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess