Politique

7.414 candidats aux municipales dans les Pyrénées-Orientales

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon vendredi 7 mars 2014 à 8:59

Alain Ferrand, maire sortant du Barcarès, dernier candidat inscrit en préfecture des P-O
Alain Ferrand, maire sortant du Barcarès, dernier candidat inscrit en préfecture des P-O © Radio France - Martin Cotta

Les inscriptions pour les candidats aux municipales des 23 et 30 mars sont closes depuis jeudi soir 18h. Il y aura neuf listes à Perpignan, c'est un record. Dans 16 communes de plus de 1000 habitants, il n'y a qu'une liste, on connait donc déjà le nom du maire.

Cette fois c'est fini, c'est bouclé, le dépôt des candidatures est terminé pour les municipales des 23 et 30 mars prochains depuis jeudi soir 18h. Dans les Pyrénées-Orientales, ils sont 7.414 à avoir déposé un dossier de candidature. Et contrairement à certains départements, il y aura au moins un candidat à la mairie dans toutes les communes des Pyrénées-Orientales.

Pour l'anecdote, c'est le maire sortant UMP du Barcarès, Alain Ferrand qui a déposé en dernier sa liste jeudi soir vers 17h30.

Les dernières minutes de dépôt de candidature à la préfecture

Neuf listes à Perpignan

Il y aura neuf listes à Perpignan, c'est un record :  les "trentenaires" ont en effet réussi leur pari, trouver 55 noms pour conduire une liste baptisée "les jeunes engagées", elle sera conduite par Philippe Simon, 30 ans. Il faudra compter aussi sur le Front National (Louis Aliot), l'UMP (Jean-Marc Pujol), le PS (Jacques Cresta), Europe Ecologie les Verts (Jean Codognès), lutte ouvrière (Liberto Plana), le NPA (Stéphanie Font) et deux listes sans étiquette, une autre centre (Clotiltde Ripoull) et une divers gauche (Axel Belliard).

On aura également six listes à Banyuls sur mer, et cinq listes au Barcarès, à Céret, Saint Laurent de la Salanque et Saleilles.

Seize maires déjà "élus" d'office faute d'adversaire

Sur les 83 communes de plus de 1000 habitants où il fallait déposer une liste complète, 16 n'ont qu'une seule liste, on connait donc déjà le nom du maire d'Arles sur tech, Corbère les Cabanes, Fourques, Ille sur Tet, Latour Bas Elne, Ortaffa, Pollestres, Pézilla la Rivière, Ria Sirach, Saillagouse, Saint Jean Pla de Corts, Sorède, Thuir, Toulouges, Villelongue dels Monts ou encore Villemolaque.

A Pollestres, 4 600 habitants, le maire sortant, Daniel Mach 59 ans en poste depuis 1995, et conseiller municipal depuis 1989 sera seul en course , comme en 2008, une situation qu'il regrette presque.

Candidatures / Pollestres seul en course

A Thuir, où le maire sortant PS, René Olive se présente pour un 6 ème mandat, il est seul en course. Il estime qu'il a encore des choses à faire et qu'il a les capacités pour les faire malgré ses 77 ans.

Candidatures / Thuir maire seul en course

Il y aura neuf listes front national : Perpignan, le Barcarès, Canet, Bompas, Le Soler, Saint-Estève, Espira de l'Agly et Sainte-Marie et Tresserre.

15 % de femmes têtes de liste seulement

Toutes les listes dans les communes de plus de 1 000 habitants sont paritaires, c'est la loi, autant de femmes que d'hommes, mais les femmes têtes de liste sont encore largement minoritaire : 31 femmes prennent la tête du combat sur 210 listes, à peine 15 %. Elles sont deux à Perpignan, deux aussi à Saint Cyprien.

Samedi aura lieu le tirage au sort pour connaître, dans l'ordre, les candidats sur les panneaux d'affichages en centre ville. Lundi c'est le début de la campagne officielle.