Infos

700 agents se rassemblent à "l'appel" du président du Conseil départemental de la Corrèze

Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin jeudi 22 septembre 2016 à 16:25

La moitié des 1352 agents se sont déplacés à l'hôtel du département Marbot
La moitié des 1352 agents se sont déplacés à l'hôtel du département Marbot © Radio France - Philippe Graziani

La journée de mobilisation en "mode dégradé" lancée par Pascal Coste, le président du Conseil départemental de la Corrèze est un succès, de son point de vue. 700 personnes ont en effet répondu à son appel. Mais contraintes et forcées.

"Mon patron me dit de venir je viens, c'est tout". c'est la phrase qu'on a entendue le plus ce jeudi matin sur le parvis de l'Hôtel du département à Tulle. C'était le moment phare de l'opération de protestation contre la baisse des dotations de l’État : tous les agents, sauf ceux réquisitionnés pour assurer la continuité des services, étaient appelés à se réunir là pour parler de l'importance des départements pour la vie des gens qui y vivent.

Une lettre d'injonction

700 personnes y ont répondu. La moitié environ de l'effectif donc. Mais il faut dire que tous les agents avaient reçu une lettre de la direction générale des services leur donnant l'ordre de venir. Alors ils sont venus mais explique une agente "on se sent vraiment pris en otages". D'autres évoquent carrément "une peur de représailles". Le président Coste comprend ces réactions, dit-il, mais pense qu'au final les agents auront compris "la sincérité du propos et l'importance de cette mobilisation". Les syndicats, qui avaient appelé au boycott de l'opération, croient tout le contraire. Jean-Claude Ferrière de la CGT estime que cette action aura jeté de l'huile sur le feu d'une situation sociale déjà très dégradée au Conseil départemental".

Partager sur :