Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Arras : toute la région a rendu hommage à Philippe Rapeneau

mardi 7 août 2018 à 15:37 Par Winny Claret, France Bleu Nord

Près de 2000 personnes étaient présentes, ce mardi matin, aux obsèques du président de la communauté urbaine d'Arras. Philippe Rapeneau est mort d'un arrêt cardiaque à l'âge de soixante ans, mardi dernier, alors qu'il faisait une randonnée dans les Bouches-du-Rhône. Une cérémonie très émouvante.

Une cérémonie émouvante pour les obsèques de Philippe Rapeneau, ce mardi matin.
Une cérémonie émouvante pour les obsèques de Philippe Rapeneau, ce mardi matin. © Radio France

Arras, France

Sur le parvis de l'église Saint-Nicolas-en-Cité, un parterre de fleurs qui ne cesse de grossir.

Dans la nef, les proches, des élus mais aussi des anonymes, arrageois pour la plupart, défilent devant le cercueil de Philippe Rapeneau, qui reposait jusqu'à ce mardi matin à la Citadelle d'Arras. 

Une foule très émue

Dès 8h30, on attendait jusqu'à l'extérieur de l'édifice pour rendre un dernier hommage à celui qui a tant marqué l'Arrageois de son emprunte depuis les années 1980.

1800 personnes ont défilé sous la nef de l'église Saint-Nicolas-en-Cité ce mardi matin pour dire au revoir à l'élu arrageois - Radio France
1800 personnes ont défilé sous la nef de l'église Saint-Nicolas-en-Cité ce mardi matin pour dire au revoir à l'élu arrageois © Radio France

Dans la file qui se forme, des mines sombres, des yeux rougis. C'est le moment du recueillement. Tout le monde ici se souvient d'un homme "de conviction et d'engagement", un homme que tout le monde respectait au delà des clivages politiques.

"Arras a perdu quelqu'un de bien"

Jean-Louis Cottigny, vice-président socialiste du Conseil Départemental du Pas-de-Calais, a souvent croisé le fer avec Philippe Rapeneau, homme de droite. Un adversaire politique qui est devenu un ami.

On adorait, autour d'un petit rhum, fumer un Havane, c'était notre passion. Et à ce moment-là on repensait totalement l'aménagement du territoire.

Bernard attend un peu plus loin sur la place. Cet Arrageois tenait à saluer le président de la communauté urbaine qui a fait d'Arras "une ville où il fait bon vivre."

Il avait une présence énorme, c'est quelqu'un qui va beaucoup nous manquer.

Dans les registres de condoléances, de nombreux mots grattés avec émotion sur les pages blanches. "Arras a perdu quelqu'un de bien. Son meilleur protecteur."