Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

A Cherbourg, la majorité municipale lance un appel "à toutes les bonnes volontés"

-
Par , France Bleu Cotentin

L'association "Horizons" a été créée le samedi 18 mai. Un projet de "démocratie participative", emmené par la majorité de gauche pour définir le futur de l'agglomération. Avec les élections municipales en ligne de mire.

L'association "Horizons" le 18 mai 2019. Elle rassemble des acteurs de la société civile et des élus dans le but de construire un projet de gauche pour le futur de la ville.
L'association "Horizons" le 18 mai 2019. Elle rassemble des acteurs de la société civile et des élus dans le but de construire un projet de gauche pour le futur de la ville. © Radio France - MB

Cherbourg-en-Cotentin, France

Une association plutôt qu'un parti pour mieux mobiliser. Selon ses créateurs, l'association "Horizons" est une réponse à la demande des citoyens "qui ont besoin de réellement participer afin de se sentir concernés". L'association comprend quelques élus, mais aussi des personnes issues du monde associatif et syndical, des militants, des non-encartés. Le projet est parti d'un constat. "La ville de 2020 n'est pas celle de 2014", explique le maire de Cherbourg-en-Cotentin Benoît Arrivé. La création de la ville nouvelle et la réunion des différentes communes justifie donc cet appel "à tous ceux et celles qui veulent travailler avec nous" et défendre les valeurs de la gauche. Avec un mot omniprésent dans la bouche des porteurs du projet : "co-construction"

Création de l’association « Horizons ». Venez nous rejoindre pour réfléchir et construire la ville de demain.@CherbourgEnCot @CoignetArnaud pic.twitter.com/eXZTAUsyY8— Arrivé Benoît (@ArriveBenoit) 18 mai 2019

Le conseil d'administration de la structure est à l'image de cette volonté. Un président "jeune Cherbourgeois", comme il se décrit lui-même : Arnaud Coignet, propriétaire de la librairie Ryst à Cherbourg depuis 2016. Mais l'homme n'est pas seulement libraire. S'il n'a plus d'engagement politique, il est passé par le Parti communiste puis le PS. Il se dit attaché à la gauche plurielle, à laquelle il a participé en tant que chef de cabinet ministériel sous le gouvernement Jospin. Professeur d'histoire à l'origine, il fut aussi maire-adjoint à la culture à Dieppe et responsable du service culture à la région Haute-Normandie avant de s'installer à Cherbourg. 

Des acteurs de la société civile

Arnaud Coignet sera entouré d'élus dans les différentes communes de la Ville, comme Anne Ambrois, maire-adjointe à la Glacerie, ou Odile Lefaix-Véron, conseillère départementale et maire-adjointe d'Equeurdreville. Mais au conseil d'administration d'"Horizons" siègent aussi Hervé Renard, figure syndicale de Naval Group aujourd'hui à la retraite, ou encore Lydie Le Poitevin, déléguée de l'association Autisme Basse-Normandie et très investie dans son quartier des Provinces. 

Tous espèrent voir un maximum de citoyens rejoindre l'initiative. La première réunion de travail est prévue le 22 juin prochain, avec un objectif défini dans la charte fondatrice : "construire un projet pour l'avenir de Cherbourg-en-Cotentin et de l'agglomération du Cotentin en prolongement de l'action conduite par des municipalités de gauche". Cette phase de construction doit durer jusqu'à l'automne, pour aboutir à un projet en fin d'année. 

Derrière, les municipales de 2020 se profilent. Ce sont les premières depuis la création de la Ville nouvelle. Ses créateurs le martèlent, l'association "Horizons" voit bien plus loin que 2020. Mais l'idée est aussi de "faire émerger des hommes et des femmes qui auront envie de s'inscrire sur la liste" de la majorité.