Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

À Hyères, la mairie veut frapper fort contre les crottes de chien

mercredi 4 avril 2018 à 18:35 Par Benjamin Billot, France Bleu Provence

À Hyères, les propriétaires de chien qui ne ramassent pas les déjections de leurs animaux, devront désormais payer 100 euros de participation aux frais de nettoyage en plus de l'amende de 68 euros.

L'objet et l'auteur du délit
L'objet et l'auteur du délit © Maxppp - BIGARD Philippe

Hyères, France

Les crottes, ça suffit. La Mairie de Hyères est assaillie par les plaintes d'habitants. Il y a trop de propriétaires de chien qui ne ramassent pas les déjections de leurs animaux. Ils encouraient jusqu'à présent une amende de 68 euros. Ceux qui sont pris sur le fait devront désormais rajouter 100 euros de participation au nettoyage

168 euros pour une crotte, l'addition peut paraître lourde. Mais encore faut-il prendre en flagrant délit les contrevenants, ce qui n'arrive pas souvent admet Jean-Marc Gely, l'adjoint au maire à la sécurité. Mais il assure que  la mesure sera bien appliquée, qu'il ne s'agit pas d'agiter une menace en l'air pour effrayer les indélicats. 

Une mesure efficace ? 

Avant d'en arriver là, la mairie a réfléchi. Et Jean-Marc Gely assure que la répression est le seul outil dont ils disposent désormais pour faire baisser ce type d'infractions. 

Elle a en effet déjà installé des distributeurs de sacs plastiques en ville. Mais ceux-ci sont dévalisés peu après avoir été remplis. Il se dit que certaines personnes détournent les sacs de leur usage initial et les utilisent pour emballer des produit à placer dans le congélateur.

On le voit, l'incivilité à la vie dure. Le risque de payer 168 euros fera-t-il réfléchir les propriétaires de chiens ? Ou ceux-ci n'en prendront-ils que plus de précautions pendant la balade canine afin d'éviter les regards policiers ? Affaire à suivre.