Politique

Les services publics fermés mercredi dans l'Eure à l'appel de l'union des maires

Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mardi 3 octobre 2017 à 9:11

La mairie d'Evreux sera fermée ce mercredi, tout comme les crèches, les piscines, le conservatoire,  la médiathèque ou les maisons de quartier
La mairie d'Evreux sera fermée ce mercredi, tout comme les crèches, les piscines, le conservatoire, la médiathèque ou les maisons de quartier © Radio France - Laurent Philippot

Des mairies seront fermées ce mercredi dans l'Eure, à l'appel de l'union des maires et des élus du département. L'association dénonce la baisse des dotations de l’État, la baisse partielle de la taxe d'habitation et craint, à terme, de ne plus pouvoir assurer des services publics de proximité

Nos communes sont en danger : par ces quelques mots, l'union des maires et des élus de l'Eure tire la sonnette d'alarme. L'association appelle à un mouvement de fermeture des services publics ce mercredi pour protester contre la suppression de la taxe d'habitation. Malgré l'engagement de l’État de compenser cette suppression à l'euro près, l'UMEE craint à terme de ne plus pouvoir assurer certaines missions et de devoir fermer des services ou de faire des choix dans les investissements communaux.

Le maire d'Evreux écrit aux habitants de sa commune

Depuis quelques jours, des agents de la ville distribuent dans les boîtes à lettres un courrier du maire Les Républicains d’Évreux. Guy Lefrand s'émeut de la suppression de la taxe d'habitation et déplore l'impact sur les services publics locaux.

« Sans ces recettes, les communes ne pourront plus financer vos écoles, vois loisirs, vos routes, votre terreau associatif, ni collecter vos déchets. Des services ne seront plus assurés, d'autres seront payants », explique le maire d'Evreux

Pour protester contre la suppression de la taxe d'habitation, Guy Lefrand a donc décidé de fermer au public une partie des services : la mairie, les piscines, les stades, les gymnases, la médiathèque, le musée, le conservatoire, les crèches, les halte garderies. La collecte des déchets en porte à porte ne sera pas assurée. Certains services continueront toutefois à être assurés, comme l'aide à la personne, les marchés, les transports publics, l'éclairage, la police municipale ou la distribution de l'eau.

Un mouvement diversement suivi

Si le maire d’Évreux se fait le porte-drapeau de la grogne de certains maires de l'Eure, tous ne se retrouvent pas derrière sa bannière. Le mouvement devrait être suivi en partie à Brionne, à Vexin sur Epte et au Neubourg, mais dans d'autres communes du département, comme Vernon, Val de Reuil, Pont Audemer, Conches en Ouche, Grand Bourgtheroulde ou Gisors pas question de fermer les services publics.

« Je ne participerai pas à ce que j'appelle une mascarade », lance François Ouzilleau, maire LR de Vernon, « Il est plus sérieux de prendre des décisions politiques courageuses, parfois même impopulaires, que de participer à ce type d'opération de communication dont les Français ne sont plus dupes ».

Le préfet fait les gros yeux

Le préfet de l'Eure a écrit aux élus pour leur rappeler qu'ils exercent au nom de l’État des missions de service public, notamment en matière d'état-civil, de police et de sécurité civile. « Vous vous devez d'assurer ces missions dont le fonctionnement ne saurait être mis en cause du fait de cette journée de revendication », gronde Thierry Coudert.

L'union des maires et des élus de l'Eure prévoit un rassemblement ce mercredi à 15h place du général de Gaulle, juste devant l'hôtel de ville d’Évreux.