Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Béarn : Gérald Darmanin vient défendre l'impôt à la source

jeudi 30 août 2018 à 19:29 Par Maud Calves, France Bleu Béarn et France Bleu

Le ministre de l'Action et des Comptes publics était en Béarn ce jeudi. Il a d'abord rencontré des buralistes avant de visiter une entreprise de structure métallique à Nay. La tournée du ministre s'est terminée au centre des impôts de Pau où des manifestants l'attendaient.

Gérald Darmanin au côté de Philippe Coy, président de la fédération nationale des buralistes à Lescar.
Gérald Darmanin au côté de Philippe Coy, président de la fédération nationale des buralistes à Lescar. © Radio France - Maud Calvès

Lescar, France

Dans le commerce de Philippe Coy, président de la confédération nationale des buralistes, Gérald Darmanin s'est assis autour de la table pour écouter les professionnels parler des difficultés qu'ils rencontrent : concurrence avec le marché parallèle, insécurité, nécessité de se diversifier, manque de moyens...  Après avoir pris note de toutes les revendications, Gérald Darmanin a réaffirmé la nécessité d'augmenter le prix du tabac pour lutter contre le tabagisme, tout en affirmant que le gouvernement allait mettre plus de moyens pour lutter contre le marché parallèle. La semaine dernière, les douanes françaises ont saisies 4,4 tonnes de tabac issus du marché parallèle.

Le prix du tabac augmentant, ça ne fera qu'augmenter l'insécurité. Je suis en zone rurale, le tourisme des pèlerins et le tourisme vert, il ne faut pas que je le loupe en faisant quelques objets de Navarrenx, ca fait partie de ma diversification"        
— Jérôme Recapet, buraliste à Navarrenx et président de la chambre syndicale des buralistes. 

Interpellé par des manifestants

Devant le centre des impôts de Pau, le ministre venu visiter le nouveau centre de contact ouvert en septembre 2017, a été interpellé par une trentaine de salariés du centre des impôts protestants contre le prélèvement à la source. Il a discuté avec eux une quinzaine de minutes. Les salariés ne se sentent pas assez informés sur cette éventuelle mesure et ne peuvent pas renseigner les usagers. Ils craignent les suppressions de postes annoncées par le gouvernement, 500 dans les finances publiques. Trois sites sont menacés de fermeture en Béarn : Monein, Bedouts et Tardets. Face à cette question, le ministre n'a pas infirmé l'information.

Le prélèvement à la source devrait être confirmé ou non le 15 septembre. Emmanuel Macron a dit vouloir plus de précisions avant de donner des directives à ce sujet

L'échange entre les manifestants et Gérald Darmanin.

Gérald Darmanin a discuté avec les manifestants, devant le centre des finances publiques à Pau.  - Radio France
Gérald Darmanin a discuté avec les manifestants, devant le centre des finances publiques à Pau. © Radio France - Maud Calvès