Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Lunel : Thierry Mariani apporte son soutien à la candidate RN

-
Par , France Bleu Hérault

Thierry Mariani était en déplacement à Lunel ce dimanche 26 janvier 2020. L'ex député UMP et ancien ministre, désormais député européen depuis 2019 sur la liste du Rassemblement National, est venu soutenir la candidate RN à Lunel Julia Plane. Il a de nouveau appelé à l'union des droites.

L'ancien poids lourd des Républicains Thierry Mariani est venu soutenir la candidate RN à Lunel, Julia Plane
L'ancien poids lourd des Républicains Thierry Mariani est venu soutenir la candidate RN à Lunel, Julia Plane © Radio France - Julien Gonzalez

Lunel, France

Le député européen élu en 2019 sur la liste du Rassemblement national (RN) Thierry Mariani s'est affiché ce dimanche 26 janvier 2020 aux côtés de la candidate du RN à Lunel. L'ancien député UMP et ex ministre des transports sous Nicolas Sarkozy est venu prêter main forte à Julia Plane, candidate à Lunel pour les prochaines municipales de mars 2020. 

Un déplacement qui intervient 10 jours après le ralliement du responsable local du parti Les Républicains à Lunel, Clément Serna, à la liste "Lunel se rassemble" de Julia Plane. "Six LR ou assimilés" lui avaient alors emboîté le pas. Et cela après que l'ancien patron des Républicains dans l'Hérault Sébastien Pacull ne se lance aux municipales de Sète avec le soutien du RN. Deux exemples de communes qui montrent selon Thierry Mariani que "les réalités changent peu à peu à droite".

"Lunel et Sète sont des précurseurs. Il y a plein de villes en France où de simples militants de différents partis qui se sont combattus se mettent ensemble". 

"Parce qu'ils se rendent compte que face à Macron, ceux qui sont rattachés à un certain souverainisme, qui veulent une autre politique pour la sécurité et l'immigration, qui veulent lutter contre le communautarisme doivent se rapprocher. Ce qu'il se passe à Sète ou à Lunel, je pense que ce sont plutôt des avants-gardes que des exceptions".

Pour Thierry Mariani, Lunel comme Sète ne sont pas des cas isolés de communes où des responsables ou militants LR rejoignent les rangs du RN.

L'union des droites

En prenant le cas de Lunel, le Président de la Droite Populaire Thierry Mariani a critiqué le manque de clarté de son ancien parti, les Républicains, pour les prochaines municipales et en a surtout profité pour appeler une nouvelle fois à l'union des droites.

"À Lunel, on s'aperçoit que les Républicains en sont réduits à faire liste commune avec le maire actuel qui a aussi le soutien d'En Marche. On est dans l'exemple type de département où la droite à force de collaborer se décompose". 

"En politique, on existe si on a une ligne politique claire. Or aujourd'hui, aux Républicains, selon les élus, selon les régions, c'est tantôt avec Macron, tantôt contre Macron. Tant que la position ne sera pas claire, je crains que l'avenir des Républicains soit difficile et moi j'appelle les militants sincères à nous rejoindre sur ces listes, à soutenir ces listes d'union et je leur pose la question "qu'est-ce qui vous sépare aujourd'hui des élus du RN ou des simples militants du RN" ? Plus rien, si ce n'est une sorte d'interdit jeté il y a 30 ans".

Prenant le cas de Lunel, Thierry Mariani a une nouvelle fois appelé à l'union des droites

Lors des municipales de 2014, Julia Plane avait rassemblé au deuxième tour 27, 3% des voix sous l'étiquette Front national face au maire sortant Claude Arnaud (43,65%). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu