Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Metz, la majorité est déjà dans une "routine" pointe Xavier Bouvet

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le candidat malheureux aux élections municipales et leader de l'opposition de gauche à Metz expose une vision différente de celle de François Grosdidier sur "l'urgence sociale et climatique."

Chef de file de l'opposition de gauche et écologiste à Metz.
Chef de file de l'opposition de gauche et écologiste à Metz. © Radio France - François Pelleray

Voilà trois mois que Xavier Bouvet a endossé un costume nouveau pour lui : celui d'opposant numéro 1 au maire de Metz François Grosdidier. Battu par l'ancien maire de Woippy de seulement 197 voix, le chef de fil des écologistes et de la gauche juge avec sévérité le début de mandat du maire. 

La collectivité doit se mettre en risque

Sans surprise, c'est sur son terrain de prédilection que Xavier Bouvet se montre le plus offensif.  “On a pas la même vision de l’urgence et de la situation sociale et climatique” assène-t-il. Il fustige une politique déjà ancrée dans "une grande routine" et qui ne va pas assez vite : “C’est une urgence qui se compte en semaines, en mois” quand,selon lui, la majorité de droite "prend son temps et reste relativement timorée dans ses moyens.” 

Investir massivement dans les mobilités douces

Sur la question des déplacements, il pointe "de plus en plus de véhicules et de plus en plus gros" et réclame des investissements massifs  "dans les transports commun et les mobilités douces pour les rendre plus simples, moins chers, plus sécurisés.”  Xavier Bouvet s’inquiète de la technologie envisagée pour la 3e ligne METTIS et qualifie de “gadget” le projet de navette fluviale sur la Moselle. Quand à l'épineuse problématique du stationnement et de ses tarifs que certains commerçants décrivent comme un frein à l'attractivité et que de nombreux usagers jugent prohibitifs, il la considère comme "complètement obsolète.” 

Futur candidat ? 

Enfin, l'élu messin n'apprécie guère les intentions du maire de Metz et président de Metz Métropole de se porter candidats aux prochaines élections départementales ou régionales. "C’est donner encore moins de temps aux messins et aux messines et être encore moins efficace dans l’action publique sur Metz" commente-t-il, tout en restant lui-même évasif sur ses propres ambitions électorales. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess