Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Pamiers : l'élection de trop pour André Trigano ?

-
Par , France Bleu Occitanie

A 94 ans, le maire sortant est mis en difficulté pour le second tour des municipales. Le 15 mars, il est arrivé en tête avec 28% des voix, mais depuis, deux listes ont fusionné, et la triangulaire du 28 juin s'annonce très ouverte.

Le débat tourne surtout autour de l'âge du maire sortant, 94 ans.
Le débat tourne surtout autour de l'âge du maire sortant, 94 ans. © Radio France - Mathieu Ferri

Dans la capitale économique de l'Ariège, le second tour des municipales s'annonce très ouvert, le 28 juin prochain. Alors que quatre listes pouvaient se maintenir au second tour, il n'en reste plus que trois, après retrait ou fusion.

Le maire André Trigano, 94 ans, soutenu par LREM, n'est pas aussi à l'aise que les élections précédentes, comme en 2008, où il avait été réélu dès le premier tour. Le sortant, positionné à droite, n'a ainsi obtenu "que" 28,2 % des voix le 15 mars dernier. L'élu est en poste à Pamiers depuis 1995, après avoir auparavant été maire de Mazères, conseiller général et régional, député, etc.

Face à lui, Frédérique Thiennot, dont la liste a fusionné avec Xavier Fauré, un ancien adjoint de Trigano. Un ensemble centriste, qui rassemble 42,7 % des suffrages du premier tour.

Dernier candidat, Daniel Memain, écologiste de gauche, a reçu 17,4 % des votes. Quant à Jacques Laffargue, avec 11,7 % des voix, il appelle désormais à voter pour André Trigano.

Une fusion pour déboulonner le maire

Bref, bien malin celui qui pourra pronostiquer le vainqueur, mais les opposants au maire pense que c’est l’année ou jamais de basculer sur autre chose. "C'est le bon moment", estime ainsi Frédérique Thiennot : "Les gens, peut-être, réfléchissent autrement. Si nous nous sommes engagés, c'est pour insuffler une dynamique nouvelle. Par conséquent, que l'équipe municipale actuelle ne soit plus en mesure de gérer la ville".

C'est le bon moment - Frédérique Thiennot

Frédérique Thiennot est tête de liste, après avoir fait alliance avec l'équipe de Xavier Fauré.
Frédérique Thiennot est tête de liste, après avoir fait alliance avec l'équipe de Xavier Fauré. © Radio France - Mathieu Ferri

Frédérique Thiennot jure cependant que l’alliance avec Xavier Fauré s’est bien faite sur les idées, pas par opportunisme. "Faux" répond André Trigano, qui sait qu'on veut sa tête : "C'est leur seul but ! C'est pas pour gérer Pamiers, ils s'en foutent ! [Ce qu'ils veulent], c'est dire "on a descendu Trigano !"

Gérer Pamiers, ils s'en foutent ! - André Trigano

André Trigano met en avant son expérience, surtout en matière économique. Il la juge utile en ces temps de crise.
André Trigano met en avant son expérience, surtout en matière économique. Il la juge utile en ces temps de crise. © Radio France - Mathieu Ferri

Le maire dénonce aussi une fusion "bizarre" entre Thiennot et Fauré : "Si c'était un jeu de quilles, ils jouent bien. Mais ce n'est pas un jeu de quilles une mairie, c'est du sérieux." L'élu se dit cependant confiant sur sa réélection, et il espère une meilleure participation qu'au premier tour, où les électeurs ont été effrayés par le coronavirus. Le nonagénaire met aussi en avant son expérience en matière économique, qu'il considère particulièrement utile en ces temps de crise.

On a au moins une qualité : c'est notre cohérence depuis le début - Daniel Mémain

Quant à Daniel Mémain, il met tout le monde dans le même sac : le maire sortant mais aussi l’autre liste, où se trouvent d’anciens pro-Trigano. Il pense pouvoir faire la différence : "Non seulement on y croit, mais on a au moins une qualité : c'est notre cohérence depuis le début. On a affiché notre ligne politique de gauche, écologiste, solidaire, et on va rassembler encore plus sur cette voie. On a en face de nous deux listes divisées, avec des sortants de la majorité qui n'ont pas réussi à faire de Pamiers ce qu'elle devrait être, une ville accueillante, attirante. Nous, on va réussir pour Pamiers."

Daniel Mémain croit en ses chances, en met en avant la clarté de son positionnement politique.
Daniel Mémain croit en ses chances, en met en avant la clarté de son positionnement politique. © Radio France - Mathieu Ferri

Le scrutin s'annonce indécis. Dans la rue, les Appaméens disent vouloir tourner la page Trigano, mais ils reconnaissent qu'il a beaucoup fait pour la ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess