Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Poitiers non plus, on ne veut "pas de bébés à la consigne"

-
Par , France Bleu Poitou

A l'appel national du mouvement "pas de bébés à la consigne", les professionnels et étudiants de la petite enfance de la Vienne se sont réunis ce jeudi devant la CAF de Poitiers. Un rassemblement pour signifier leur mécontentement face à la réforme des lieux d'accueil petite enfance.

A l'appel de la CGT, salariés de la petite enfance et étudiants se sont rassemblés devant la CAF de Poitiers.
A l'appel de la CGT, salariés de la petite enfance et étudiants se sont rassemblés devant la CAF de Poitiers. © Radio France - Marie Dorcet

Plus d'enfants dans moins d'espace, et avec moins d'encadrants : voilà ce contre quoi protestent les salariés de la petite enfance et les étudiants de l'IRTS (Institut Régional du Travail Social). Une réforme qui doit être prise par ordonnance dans l'été, et qui inquiète le milieu. 

"Il faut pouvoir garder la qualité d'accueil et de bien-être au travail tant pour les professionnels que pour les enfants"- Gaëlle Hivernet, étudiante à l'IRTS de Poitiers en formation d'éducatrice de jeunes enfants

Les manifestants regrettent les choix du gouvernement d'accueillir plus d'enfants dans moins d'espace.
Les manifestants regrettent les choix du gouvernement d'accueillir plus d'enfants dans moins d'espace. © Radio France - Marie Dorcet

La CAF va baisser ses dotations

A Poitiers, la CGT a appelé à un rassemblement devant la CAF. Celle-ci va baisser ses dotations au CCAS (Centre Communal de l'Action Sociale) de Grand Poitiers. Si le maire de la ville s'est engagée à compenser cette perte, cela ne profitera pas aux petites structures du département. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess