Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Remiremont, émotion et respect après le décès de "la cathédrale" Christian Poncelet

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Lorraine Nord

L'ancien maire de Remiremont, et ex-président du Sénat, Christian Poncelet s'est éteint à l'âge de 92 ans. A Remiremont, les habitants se souviennent d'un maire bâtisseur malgré les divergences politiques. Reportage.

Un livre d'or est ouvert dans le hall de la mairie de Remiremont pour rendre hommage à l'ancien maire Christian Poncelet
Un livre d'or est ouvert dans le hall de la mairie de Remiremont pour rendre hommage à l'ancien maire Christian Poncelet © Radio France - CEDRIC LIETO

Dans le hall de l'hôtel de ville, un portrait de Christian Poncelet en noir et blanc surveille le livre d'or. A l'extérieur, la nouvelle de son décès à l'âge de 92 ans a rapidement fait le tour de la ville, en ce jour de marché. "C'était un grand monsieur", réplique tout de suite Christian qui vient d'apprendre la mort de "Ponpon" : 

"Député, ministre, Sénat, c'était un homme d'Etat. Puis sympathique en plus. On se voyait en ville, au stade."

Pour beaucoup d'habitants qui l'ont côtoyé, Christian Poncelet, c'est d'abord celui qui désenclavé la commune, à l'image de Gérard : 

"Il a pu amener le TGV, il a amené au niveau touristique énormément de choses. Il a fait beaucoup de choses pour cette belle ville de Remiremont. La voie rapide également. Il avait une perspective de l'avenir au niveau politique."

Un maire proche malgré les mandats

Des Romarimontains qui décrivent un maire proche malgré les mandats parisiens, malgré les divergences politiques. Jean-Pierre n'était pas un électeur de Christian Poncelet : 

"Pas du tout mais c'était quelqu'un qui était respecté sur Remiremont, qui était toujours à l'écoute. Même ceux qui ne votaient pas pour lui avaient, pas de l'affection mais un certain respect. C'est un maire qui aura marqué la ville, ce qui n'a pas été le cas de tous."

C'est une large page de la vie d'Yvan Joly qui se tourne aussi. L'ancien directeur général des services de la mairie de Remiremont a été le bras droit de Christian Poncelet de 1983 à 2001. Aujourd'hui à la retraite, il se souvient d'un maire qui malgré les nombreux mandats, dont certains nationaux, pilotait la ville : 

"J'étais en contact quasi-quotidien avec lui téléphoniquement. Il m'appelait aussi bien le soir à la maison que dans la journée lorsqu'il y avait un problème ou qu'il avait lu dans la presse telle ou telle chose. Il me demandait d'intervenir. Rien n'était laissé au hasard. A la belle période, tous les samedis, on faisait le tour de la ville tous les deux. Il me disait de veiller à cela ou cela."

Les drapeaux sont en berne devant la mairie de Remiremont après le décès de Christian Poncelet ,maire de 1983 à 2001
Les drapeaux sont en berne devant la mairie de Remiremont après le décès de Christian Poncelet ,maire de 1983 à 2001 © Radio France - CEDRIC LIETO

"Le département des Vosges perd une cathédrale"

Les Vosges "perdent une cathédrale" selon François Vannson, celui qui lui a succédé dans le fauteuil de président du conseil départemental occupé par Christian Poncelet pendant 39 ans, jusqu'en 2015 : 

"C'est une émotion, c'est une douleur. C'était notre sapin vert qui défendait inlassablement le département, à Paris, à l'international. On lui doit beaucoup de choses."

Christian Poncelet, celui qui n'a jamais perdu une élection au cours de sa carrière politique. "Un animal politique" pour l'ancien maire d'Epinal Michel Heinrich : 

"Une grande pugnacité. Il m'avait bien aidé lorsque je suis devenu maire d'Epinal. Il y a eu d'autres fois où ça a été un peu plus compliqué. Il a amené des moyens très importants dans le département. Il était en campagne permanente. Il avait un besoin de contact permanent, il ne vivait que pour la vie politique départementale".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess