Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales dans l'Hérault : à Sète, la campagne d'entre-deux-tours passe par le terrain

-
Par , France Bleu Hérault

A Sète, deux binômes vont s'affronter dimanche prochain au second tour des élections départementales. À gauche, la sortante Véronique Calueba et son binôme Gabriel Blasco, soutenus par la majorité départementale. À droite, Jocelyne Gizardin et François Escarguel, issus de la majorité municipale.

À Sète, deux binômes se font face : V.Calueba-G.Blasco à gauche et J.Gizardin-F.Escarguel à droite.
À Sète, deux binômes se font face : V.Calueba-G.Blasco à gauche et J.Gizardin-F.Escarguel à droite. © Radio France - Claire Moutarde

La campagne bat son plein entre les deux tours des élections départementales et régionales. L'objectif des candidats qualifiés pour le second tour étant de convaincre les 67% d'abstentionnistes du 1er tour. À Sète, deux binômes vont s'affronter pour le 2ème tour des élections départementales dimanche. À gauche, le binôme Véronique Calueba et Gabriel Blasco, soutenu par la majorité PS/PC départementale, est arrivé en tête du 1er tour dimanche dernier avec 32,24% des voix

À droite, Jocelyne Gizardin et François Escarguel, élus de la majorité municipale de Sète, ont atteint les 29,90 % des suffrages. Comme aux élections municipales, les candidats RN Sonia Fraysse et Sébastien Pacull ont été éliminés au premier tour comme lors des élections municipales, mais ne parlez pas de "remake" des municipales. Les deux binômes sont au moins d'accord là dessus, "les enjeux ne sont pas du tout les mêmes" dit-on d'un côté comme de l'autre.

À chacun ses arguments

Pour Véronique Calueba, vice-présidente sortante du Conseil départemental de l'Hérault, l'enjeu c'est de "garder le canton de Sète à gauche. On y croit car c'est la première fois depuis des années que la gauche arrive en tête à des élections à Sète et les 11 % qui ont voté pour les écologistes devraient logiquement voter pour nous. Et puis, ce qu'il faut faire comprendre aux gens c'est que dimanche soir, il y aura au département une majorité de gauche. Nous élire, c'est travailler dans cette majorité, élire deux personnes de droite, c'est envoyer au département une opposition, et donc, ça ne sert à rien". 

Véronique Calueba, vice-présidente du conseil départemental sortante et candidate divers gauche

Argument réfuté par François Escarguel, candidat divers droite qui estime que "l'équipe municipale actuelle de Sète arrive parfaitement avec le port. Et pourtant, Monsieur Gayssot (NDLR : Jean-Claude Gayssot est le préisdent du port de Sète) _a fait un appel à voter pour Madame Calueba, cela ne nous empêche pas de travailler avec lui. Nous travaillons avec Madame Delga (_NDLR : Carole Delga est laprésidente de la Région Occitanie) qui n'est pas tout à fait de la même sensibilité politique que nous mais ça ne pose aucune difficulté. Pourquoi n'arrivons-nous pas à travailler avec le département ?  Parce que nous avons deux élus sortants, dont une seule se représente, qui systématiquement font barrage, pour des intérêts uniquement municipaux, personnels, électoralistes et politiques, à l'ensemble de nos projets. Nous, nous disons aux sétois, vous ne méritez pas ça, ça doit cesser. Nous voulons porter la voix de Sète au sein du Département".

François Escarguel, conseiller municipal chargé des finances et candidat divers droite

À chacun ses réserves de voix

Si le binôme Calueba-Blasco bénéficie du soutien des écologistes d'EEVL qui ont obtenu au 1er tour 11, 15 %, le binôme Gizardin-Escarguel a l'appui de La République en Marche, LREM qui pourtant, soutient la gauche à Mèze et à Frontignan, "Sur Sète, nous renouvelons notre soutien à la liste Jocelyne Gizardin et François Escarguel" a annoncé mardi Stanislas Thiry, coordinateur de la LREM pour les élections départementales. 

Quid des électeurs qui ont voté RN au premier tour ? "Moi je fais un appel aux Sétoises et aux Sétois sans avoir de référence à une couleur politique, répond François Escarguel, les électeurs n'appartiennent pas aux partis politiques".

À chacun sa campagne de terrain pour convaincre les abstentionnistes

La campagne se passe sur les marchés avec le traditionnel tractage, pour le binôme Calueba-Blasco, on ne manquera aucun marché de la semaine, "il faut motiver les gens pour aller voter. Le département a des compétences qui les touche du début jusqu'à la fin de leur vie. Il ne faut pas laisser la démocratie s'étioler et s'épuiser, il faut choisir", explique Véronique Calueba, "leur vote a du pouvoir, c'est ce qu'il faut leur dire" rajoute Gabriel Blasco. Le binôme de gauche n'est pas le seul à tracter. On croise une candidate présente sur la liste LR d'Aurélien Pradié pour les élections régionales et François Escarguel, de l'autre binôme sétois, de droite, pour les élections départementales, "il est mon adversaire mais c'est quelqu'un que je côtoie depuis 20 ans, parce que la ville est petite, parce que nous avons dansé le tango ensemble. On ne défend pas la même vision politique mais on se respecte" s'amuse Véronique Calueba. 

Pour Jocelyne Gizardin, candidate divers droite et élue chargée de l'action sociale à la mairie, "la campagne de terrain,c'esttous les jours, rencontrer les gens, échanger avec eux, c'est notre boulot, depuis des mois et mêmes des années en ce qui me concerne en tant qu'élus. Ce qu'on espère c'est que les sétois comprennent l'importance de cet enjeu et se déplacent dimanche, parce que ça vaut vraiment le coup. Mais, j'ai confiance en l'espèce humaine"

Sachant qu'avec 67 % d'abstention au premier tour dans le canton de Sète, les réserves de voix sont évidemment importantes. 

Reportage sur le marché de Sète

Choix de la station

À venir dansDanssecondess