Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Strasbourg : des speed-dating électoraux entre citoyens et candidats

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

C'est l'inverse d'un meeting électoral : les candidats aux élections municipales sont tenus d'écouter les citoyens. Défense de répondre du tac au tac aux interpellations. Les centres socio-culturels de Strasbourg organisent des rencontres entre habitants et candidats façon "speed-dating".

Au CSC de la Robertsau, rencontre entre candidats strasbourgeois et citoyens
Au CSC de la Robertsau, rencontre entre candidats strasbourgeois et citoyens © Radio France - Corinne FUGLER

Comment renouer le lien entre élus et citoyens ? A Strasbourg, les centres socio-culturels organisent dans les quartiers des rencontres entre habitants et candidats aux élections municipales.

Ce samedi 8 février 2020, les différentes listes en présence avaient délégué plusieurs candidats à l'Escale, à la Robertsau, quartier nord de Strasbourg, un secteur où se côtoient logements sociaux et pavillons résidentiels, forêt rhénane et sites Seveso. 

Ecouter les suggestions des habitants 

Pendant deux heures, ces candidats à la mairie ont pu écouter les doléances et les suggestions des citoyens de la Robertsau en matière de cadre de vie, d'environnement, de santé ou de petite enfance. C'était la règle : écouter sans décliner son programme électoral

"L'idée, c'est de permettre aux habitants de prendre la parole et que les candidats soient à l'écoute de cette parole", précise Asmae Aïnouss, la directrice de l'Escale. "Pas en donnant des réponses tout de suite mais en restant attentif aux propositions, aux envies, aux questionnements des citoyens. Ils ne sont pas là en meeting, ils ne sont pas là en débat."

Les candidats passent de table en table pour écouter les habitants de la Robertsau - Radio France
Les candidats passent de table en table pour écouter les habitants de la Robertsau © Radio France - Corinne FUGLER

Toutes les quinze minutes, les candidats changeaient de tablée, pour se frotter à une autre thématique et écouter une autre assemblée d'habitants. 

Malgré les consignes données par les organisateurs, un représentant par liste électorale, on trouvait autour des tables autant de colistiers que de citoyens.

Non à la densité urbaine

La famille de Doris habite à la Robertsau depuis plusieurs générations. Elle a du mal à reconnaître son quartier, réserve foncière de la ville, et tenait à le dire : "Ce qu'on fait là, ça n'a plus rien à voir avec de l'habitat. Ce ne sont même plus des lieux de vie ! Et les ruelles de la Robertsau ne sont pas adaptées au programme qu'on nous impose, qu'on nous inflige!"

Un sentiment partagé par Joëlle : "dans la rue où j'habite, on a bétonné au maximum, on n'a pas réfléchi au stationnement, à la circulation des vélos et des piétons. Les rues étroites de la Robertsau, il faut les préserver, c'est hyper important!"

Les représentants des différentes listes disposaient d'un court moment à la fin de la rencontre pour s'exprimer à leur tour sur ces échanges.

D'autres réunions sont prévues dans les CSC de la Montagne Verte, mardi 11 février, puis de l'Esplanade, à l'ARES, mardi 18 février, en soirée. "Les centres socio-culturels sont des espaces de citoyenneté, des espaces de parole", se félicite Asmae Aïnouss, "d'accompagnement de la parole des habitants".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu