Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

A Toulouse, le collectif Archipel citoyen fait sa rentrée à six mois des élections municipales

-
Par , , France Bleu Occitanie

Ils tracent leur route et jurent qu'ils ne s'occupent pas des polémiques ! Les membres du mouvement Archipel citoyen planchent sur une candidature aux municipales à Toulouse d'un genre nouveau.

Caroline Honvault et Romain Jammes d'Archipel citoyen.
Caroline Honvault et Romain Jammes d'Archipel citoyen. © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Il a convaincu Europe Ecologie les Verts, la France insoumise et des socialistes dissidents de le rejoindre : Archipel citoyen a officiellement fait sa rentrée, ce vendredi, à Toulouse pour afficher la couleur à six mois des élections municipales.

Cette semaine il a enregistré l'arrivée de nouvelles figures toulousaines comme François Piquemal la voix du DAL (Droit au Logement) à Toulouse (qui a démissionné de l'association du coup) ou encore de l'avocat de la Ligue des droits de l'Homme Pascal Nakache.

Une première liste et un début de programme d'ici octobre

Avant l'été, Archipel citoyen a envoyé 1.000 courriers "à des lambdas" pour les appeler à les rejoindre : neuf ont répondu "oui" et puis fin août, le mouvement a élargi son appel à tous les Toulousains pour qu'ils candidatent ou qu'ils choisissent la liste : 470 personnes se sont engagées

Cette méthode a été vertement critiquée par le PS toulousain en parlant d'une démarche peu crédible. "Archipel citoyen ira jusqu'au bout" répond Caroline Honvault, l'une de ses porte-parole. "Il y aura une centaine de candidats à la fin du mois, voire plus, ça marque clairement la crédibilité de la démarche."

En attendant, le mouvement poursuit son appel pour recruter des candidats à la liste ou des personnes qui souhaitent prendre part au choix ou au programme. Et petit à petit des personnes rejoignent le mouvement, parfois "plébiscités" par d'autres.

Les gens ne croient plus en la politique donc on a le terreau parfait pour apporter quelque chose de nouveau (...) Ça correspond aux aspirations populaires - Romain Jammes, ancien secrétaire du Parti de Gauche, plébiscité

La centaine de candidats à la candidature (les volontaires dont font partie François Piquemal ou Odile Maurin par exemple) sera départagée d'ici octobre et à ce moment-là, Archipel citoyen présentera une première liste et un début de programme.

Choix de la station

France Bleu