Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Tours, les indemnités des élus vont dépendre de leur présence au conseil et en commissions

-
Par , France Bleu Touraine

C'était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Denis devenu maire de Tours : les élus qui ne seraient pas assez présents en conseil municipal et en commissions perdront une partie de leur indemnité. La mesure sera votée ce lundi en conseil municipal.

Le vote sur cette mesure aura lieu ce soir en conseil municipal à l'hôtel de ville de Tours.
Le vote sur cette mesure aura lieu ce soir en conseil municipal à l'hôtel de ville de Tours. © Radio France - Boris Compain

C'est une promesse qui figurait dans le programme de la liste d'union de la gauche et des écologistes Pour Demain Tours 2020, menée par Emmanuel Denis, lors des dernières élections municipales : moduler les indemnités des élus, en fonction de leur présence au conseil municipal et dans les commissions. Cette mesure, qui implique un changement de règlement intérieur, sera soumise au vote ce lundi soir lors du conseil municipal.

Jusqu'à 50% d'indemnités en moins

En résumé, les élus qui ne seraient pas assez assidus lors des conseils municipaux et des commissions perdront une partie de leur indemnité. "Nous sommes élus pour représenter les Tourangeaux et travailler pour le bien collectif, donc ça implique quelques obligations", souligne Stéphane Houquès, conseiller municipal délégué à la coordination du projet, chargé de présenter cette délibération. 

"On a choisi d'avoir une modulation, c'est-à-dire une retenue sur l'indemnité si jamais les conseillers municipaux ne sont pas présents lors des conseils et des commissions", détaille Stéphane Houquès. "Un élu qui ne participerait pas à plus de 30% des réunions pourrait perdre 50% de son indemnité sur trois mois glissants." D'après Stéphane Houquès, "tout le monde est d'accord, l'opposition aussi" sur ce nouveau règlement. 

À noter que pour permettre à tous les élus de pouvoir être présents lors des différentes réunions, les frais de garde d'enfants ou de personnes dépendantes seront pris en charge par la collectivité. "Si on met des contraintes, il faut aussi que l'on s'assure que chaque élu, dans sa vie personnelle, puisse assister à toutes ces réunion", insiste Stéphane Houquès. Cette disposition fera aussi l'objet d'un vote ce soir.

La deuxième ligne de tram au menu du conseil municipal

Parmi les dossiers étudiés lors du conseil municipal ce lundi, le tracé de la deuxième ligne de tram, entre Chambray et La Riche, déjà présenté mi-octobre, mais qui doit être entériné ce soir par un vote du conseil. Le tracé souhait par la majorité fait passer cette deuxième ligne notamment par la place Jean Jaurès, ce qui nécessitera des aménagements importants. L'opposition, et notamment l'ancien maire Christophe Bouchet, ne manqueront sans doutes pas de faire entendre leurs différences. Un vœu sur ce tracé sera présenté par la majorité en ouverture du conseil municipal.

Parmi les autres votes attendus, une rallonge budgétaire de 47.000 euros pour les centres sociaux de la ville

Choix de la station

À venir dansDanssecondess