Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

A un mois des européennes, les têtes d'affiches défilent à Limoges, une terre où l'on vote plus qu'ailleurs

-
Par , France Bleu Limousin

En quelques jours, Limoges aura vu passer 5 chefs de partis ou têtes de listes de listes aux élections européennes. France Bleu Limousin a demandé pourquoi ils viennent tous ici au politologue Pascal Plas.

Un meeting de la France Insoumise à Amiens début avril (illustration)
Un meeting de la France Insoumise à Amiens début avril (illustration) © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Limoges, France

Limoges devient une plaque tournante pour les élections européennes ces jours-ci, avec la venue de plusieurs leaders politiques : le secrétaire national d'EELV David Cormant le week-end dernier, Benoît Hamon, leader et tête de liste de son mouvement Génération.s ce lundi, Raphaël Gluckmann tête de liste PS-Place Publique ce mardi pour un meeting au pavillon Buxerolles. 

Viendront ensuite le patron de LR Laurent Wauquiez jeudi et celui de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon la semaine prochaine.    Que viennent ils tous chercher en Limousin ? Des voix, évidemment. Mais pourquoi plus ici qu'ailleurs ?  "On va vers la France profonde, où l'on pense trouver des électeurs plus sûrement qu'en milieu urbain, puisque tous les chiffres montrent que les campagnes votent plus que les villes",, résume Pascal Plas , politologue à l'Université de Limoges, qui répondait à 8h15 aux 3 questions d'Alain Ginestet sur France Bleu Limousin. 

Pour Pascal Plas, il est de tradition de voir défiler des candidats en Limousin, où l'on vote plus qu'ailleurs - Radio France
Pour Pascal Plas, il est de tradition de voir défiler des candidats en Limousin, où l'on vote plus qu'ailleurs © Radio France - Alain Ginestet

Pour lui, c'est un démarrage tardif de la campagne, mais traditionnel dans sa forme. Il note en revanche une dépersonnalisation : "on ne donne même plus les noms de tous les candidats sur les documents de campagne, juste les locomotives".   

Quant au faible intérêt des électeurs pour ce scrutin, il l'explique par un mauvaise lecture de l'Europe. "On la voit de façon critique, et pas pour ce qu'elle apporte", explique Pascal Plas, qui rappelle que des actions ont été entreprises depuis 20 ans pour faire connaître les bénéfices de l'Europe dans nos territoires, sans résultat.

Choix de la station

France Bleu