Politique DOSSIER : L'élection présidentielle 2017 vue de Bretagne

Présidentielle : les programmes des deux candidats sur quelques dossiers qui intéressent les Bretons

Par Anne Treguer, France Bleu Breizh Izel mercredi 3 mai 2017 à 17:45

Le point de vue des deux candidats sur plusieurs dossiers
Le point de vue des deux candidats sur plusieurs dossiers © Radio France - Radiofrance

Les grandes lignes des programmes des deux candidats qualifiés pour le second tour de la présidentielle sur quelques sujets concernant la Bretagne : agriculture, le mariage pour tous, les langues régionales ou encore l'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes

Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affrontent pendant 2h20 pour le débat de l'entre deux tours. Sur plusieurs dossiers, quels sont leurs programmes ?

Agriculture

Sur les questions agricoles, l'Europe divise les deux candidats  - Radio France
Sur les questions agricoles, l'Europe divise les deux candidats © Radio France - Anne Tréguer

Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont eu l'occasion de présenter leur programme agricole lors du congrès de la FNSEA à Brest fin mars. Les deux candidats sont d'accord sur l'importance et la pertinence des circuits courts et consommer local. En revanche sur le rôle de l'Union Européenne, les deux finalistes n'ont pas du tout la même approche.

Emmanuel Macron veut une PAC ambitieuse et rénovée

Emmanuel Macron européen convaincu annonce un plan Marshall et 200 millions d'euros pour soutenir l'agriculture. Il veut " Une Europe qui protège avec une PAC ambitieuse et rénovée : nous souhaitons que le budget de la PAC soit préservé. Nous voulons des régulations adaptées à chaque filière pour lutter contre la volatilité des prix. Nous travaillerons à la nécessaire convergence sociale et fiscale au niveau européen." Olivier Allain, vice président à la Région Bretagne et ancien président de la FDSEA des Côtes d'Armor est l'un de ses conseillers sur les questions agricoles.

Marine Le Pen veut mettre en place une Politique Agricole Française

Anti-européenne Marine Le Pen annonce la transformation de la PAC, politique agricole commune, en Politique Agricole Française. Elle déclare vouloir définir ses propres critères pour les aides aux agriculteurs. "Nous ne laisserons plus notre agriculture aux mains de technocrates bruxellois". Elle avait reçu un accueil mitigé lors de son grand oral au congrès de la FNSEA à Brest.

Notre-Dame-des-Landes

Sur Notre-Dame-des-Landes, la position des deux candidats n'est pas très claire - Maxppp
Sur Notre-Dame-des-Landes, la position des deux candidats n'est pas très claire © Maxppp - Maxppp

Sur ce dossier, les deux candidats au second tour de la présidentielle ne se prononcent pas très clairement*_.*
_

Si elle est élue, Marine Le Pen annonce l'évacuation de la ZAD par la force

Marine Le Pen estime que le projet n'est pas bon, mais affirme vouloir respecter la décision de la consultation faite en Loire-Atlantique. Donc si elle était élue, elle ferait évacuer la ZAD par la force, et ferait débuter les travaux, pour un projet qui, si on comprend bien, n'a pas son approbation personnelle.

Si Emmanuel Macron est président, il nomme un médiateur

Emmanuel Macron demande du temps sur ce dossier. Il veut nommer un médiateur. Mais pour discuter avec qui ? Sachant que les pro-aéroport se rangent derrière une série de décisions de justice qui leur sont favorables, et que les anti-aéroports ont déjà présentés maintes et maintes fois leurs arguments et leurs solutions alternatives.

Mariage pour tous

Sur le mariage pour tous, les deux candidats n'ont pas du tout la même position - Radio France
Sur le mariage pour tous, les deux candidats n'ont pas du tout la même position © Radio France - Anne Tréguer

Le mariage pour tous avait été l'un des thèmes majeurs de la dernière campagne présidentielle et restera comme l'une des mesures phares du quinquennat de François Hollande. En Bretagne, les mariages homosexuels représentent 3 % environ des unions célébrées ces deux dernières années. Au plan national, comme en Bretagne, le nombre de mariage pour tous est en baisse 4 ans après la promulgation de la loi en mai 2013.

Marine Le Pen souhaite abroger la loi. Emmanuel Macron n'a pas l'intention de revoir le texte. Les programmes des deux candidats sont à retrouver ici.

LES LANGUES REGIONALES

Les langues régionales absentes des programmes des deux candidats du second tour de la présidentielle - Radio France
Les langues régionales absentes des programmes des deux candidats du second tour de la présidentielle © Radio France - Annaig Haute

Les deux candidats n'ont pas exprimé de position claire sur le breton et la thématique n'apparaît pas dans les programmes. Emmanuel Macron semble favorable aux langues régionales, Marine Le Pen non

Lors d'un déplacement en Corse avant le premier tour, le candidat En Marche avait indiqué que la langue corse devait "pouvoir vivre, être enseigné à l’école, être reconnue."

FN se déclare hostile aux langues régionale y voit une "dangereuse brèche dans la République".